Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
Femmes > Beauté >  Parfums mythiques > Joy de Patou
Beauté
19/12/2005

Joy, parfum le plus cher du monde

Au lendemain de la crise de 1929 et du crash de Wall Street, l'Amérique est plongée dans la morosité. Jean Patou, créateur depuis 1912, veut faire oublier aux femmes ces heures noires.

  Envoyer à un ami Imprimer cet article  
SOMMAIRE
EN SAVOIR PLUS

Histoire de la création
Une idée audacieuse surgit comme un pied de nez à la crise, une antidote à la déprime : un parfum somptueux, à l'égal de la Haute-Couture. C'est à Henri Almeras, son parfumeur maison, que Jean Patou confie le soin d'imaginer cette fragrance hors du commun. : "Oubliez que nous sommes sous pression, que notre chiffre d'affaires a baissé. Je vous laisse libre de choisir les plus belles matières premières, pour faire un cadeau à celles de nos clientes qui ne peuvent venir à Paris cette année." Le "nez" propose alors une fragrance composée d'essences les plus précieuses. Le prix est selon lui bien trop élevé pour que le parfum soit commercialisé. Pourtant, Jean Patou est séduit…. ou presque… Il demande à Henri Almeras de doubler la concentration des matières naturelles. C'est une révolution dans l'univers de la parfumerie.

La fragrance, le flacon : raisons d'un succès
Le célèbre slogan, "Joy, le parfum le plus cher du monde" , premier dans le monde de la parfumerie, a été créé par Elisa Maxwell. Le luxe revendiqué de cette fragrance tient aux secrets de sa fabrication inédite… 10 600 fleurs de jasmin et plus de 300 roses sont nécessaires pour créer seulement 30 ml de parfum ! En plus, les pétales de jasmin ne s'ouvrant qu'à l'aurore et au crépuscule, c'est pendant ces quelques heures qu'ils doivent être cueillis, à la main. Jusqu'à la mise en bouteille, le travail est extrêmement minutieux. Le flacon est rempli à la main et le bouchon est posé selon la très ancienne tradition du bouchage "à l'émeri". Une fine membrane humide appelée baudruche se solidifie en séchant, scellant ainsi le flacon. Le coiffage avec un fil d'or constitue enfin le sceau de la tradition Jean Patou.

 Le chiffre 1 000 Le coût, en euros, de 30 ml d'extrait de parfum.

Le flacon de "Joy", dessiné par l'architecte décorateur Louis Süe, est une véritable œuvre d'art. Inspiré par les robes à crinoline et décoré d'or fin appliqué au pinceau, il est construit sur le "nombre d'or", clé de l'harmonie des formes dans l'Antiquité grecque. Il est commercialisé en 1932 dans le cristal de Baccarat. La formule actuelle de "Joy" est identique à celle de 1930. Le sillage reposant sur des communelles (mélange de roses de qualités différentes) l'essence peut être amenée à évoluer selon le climat et l'état des récoltes. Il appartient au "nez" de garder intact la tradition en recomposant chaque année la senteur originelle. Depuis, l'accord rose/jasmin est une constante des parfums Jean Patou ; cette "mélodie Patou" est devenue la signature olfactive du créateur.

Pour l'anecdote : Le jasmin, élement phare de Patou
Jean Patou possède, comme Chanel, ses propres champs de fleurs à Grasse. Il est le deuxième consommateur mondial de jasmin naturel.

Suivant : Shalimar de Guerlain


Magazine Beauté Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Votre accessoire de cheveux préféré :

Tous les sondages