Maman : Chronique

    La "phobie scolaire" chez les enfants doués

    Ce diagnostic si vite porté, surtout s’agissant d’enfants doués, serait en réalité une sorte de fourre-tout où se mêlent les sentiments éprouvés plus ou moins consciemment, par ces enfants quand ils vont à l’école.

    De la bonne utilisation du test comme grille de lecture pour les enfants doués

    Un enfant doué doit impérativement être reconnu comme tel. Le test reste le seul moyen crédible, même s’il est contesté, critiqué, relativisé dans le meilleur des cas et vilipendé ailleurs.

    La recherche éperdue de sens chez les enfants surdoués

    Les enfants doués sont connus pour leur propension à poser toutes sortes de questions, parfois incongrues, surprenantes, mais surtout embarrassantes, parce que sans réponse connue.

    Les enfants doués et le goût du défi

    Pour les ménager, on songe moins souvent à proposer aux enfants doués des défis. Le dépassement des limites est pourtant une clé contre l'ennui et la perte d'estime de soi.

    La gentillesse des enfants doués

    Elle constitue une qualité incontestable des enfants doués, ce qui ne signifie pas qu’ils soient toujours faciles à vivre, par exemple quand ils ont une idée en tête et que son objet est impératif, vital, essentiel et doit, de préférence, être satisfait dans la seconde, et même avant…

    Ce qui différencie véritablement les enfants doués

    La définition ordinaire des personnes douées se réfère au fameux QI, supérieur au seuil fatidique de 130 correspondant à 2,3 % d’une population sur une échelle donnée, la moyenne étant fixée à 100.

    Le devenir de ces enfants trop lisses

    On voit en consultation des adultes dont le malaise est trop flou pour qu’ils puissent l’identifier, mais ils ont fini par faire des recherches sur internet, ou bien un ami, un coach, leurs propres enfants passant un test, les ont mis sur la piste d’un éventuel don qui n’aurait pas été détecté, et pour quelles raisons l’aurait-il été ?

    Un enfant doué trop lisse

    Certains enfants doués « vont bien ». On ne découvre leurs dons que fortuitement : par exemple, ils ont atteint un score étonnant à une évaluation banale ou à un concours particulier. Tout le monde s’étonne de cette performance qui ne peut être due au seul hasard, parfois même elle semble tellement surprenante qu’on préfère malgré tout l’oublier pour éviter de se lancer dans des complications sans fins, difficiles et perturbantes qui finiraient par troubler cet enfant sans histoire.

    Communiquer avec son enfant par le jeu

    Jouer avec son enfant est un excellent vecteur de communication. C’est un moment partagé avec une activité commune.