Violences faites aux femmes

Mettre fin aux violences faites aux femmes est le premier combat féministe à mener. Harcèlement, viol, sexisme, mariages forcés, excision, violences conjugales sont autant de fléaux qu'il reste à éradiquer...

Le 25 novembre de chaque année, le monde entier se rappelle qu'il faut mettre un terme aux violences faites aux femmes. Lors de cette journée mondiale lancée par les Nations Unies pour stopper les violences machistes, harcèlements, viols, féminicides, excisions, mariages forcés, sexisme au travail ou encore violences conjugales sont pointés du doigt. Pourtant, c'est tout au long de l'année que la bataille se joue.
Alors qu'une femme sur trois est toujours victime de violence physique ou sexuelle, le sexisme reste un fléau à arrêter. Les chiffres avancés par l'ONU sont terribles : 250 millions de mariées précoces ou 133 millions de victimes de mutilations génitales. En France, une femme meurt sous les coups de son compagnon tous les 3 jours. Au cours de leur existence, 7% de la population féminine subira un viol. Il serait temps que cela cesse.
 

Actualités

Dossiers