Fêter le multilinguisme européen le 8 mai à Montreuil

Le multilinguisme européen est à l’honneur le 8 mai à Montreuil (93). Un spectacle quadrilingue, pour enfants de 3 à 12 ans, fête l’Europe et ses multiples langues. Il est basé sur le livre “L’Arbre” de Jerca Legan Cviki.

L’Europe solidaire vue par Jerca Legan Cviki
Jerca Legan Cviki, de nationalité slovène, est journaliste, spécialiste des médias et des stratégies de communication, chercheuse, productrice et auteure. Son conte quadrilingue Drevo / Baum / Tree / Arbre, publié en 2012, est son huitième livre. Il est illustré par l’artiste et architecte slovène, Taja Sever. Elle l’a dédié “à tous les enfants, les parents et les grands-parents, pour toujours davantage d’amour inconditionnel.” Mais aussi “aux enfants qui grandissent, à leurs parents et grands-parents qui passent le plus de temps possible avec eux en les instruisant dans la joie.”
Deux garçons, les personnages principaux, doivent sauver leur amie Fleur… “C’est un conte sur les valeurs humaines dont nous avons besoin pour nous réaliser nous-mêmes dans notre vie ainsi qu’un appel à contribuer à des missions humanitaires.” Les dons recueillis lors de ces représentations sont reversés à des jardins d’enfants slovènes ainsi qu’à des groupes d’enfants qui ne peuvent acquérir de livres neufs.


L’Europe artistique vue par Lauréline Romuald
Lauréline Romuald, comédienne, joue la partie francophone de ce spectacle et se passionne pour ce nouveau défi artistico-linguistique. Après avoir “inventé” un langage préhistorique pour les besoins d’un autre de ses spectacles, la voici qui donne la réplique à ses collègues locuteurs natifs de Croatie, d’Italie et d’Angleterre. “C’est très enrichissant pour un artiste de traiter un spectacle par le bais des langues”. Il s’agit d’un véritable travail d’équipe, pas seulement multilinguistique, mais aussi multiculturel. En effet, d’une culture à une autre, les techniques de jeu et les représentations mentales diffèrent. Dans ce cas précis, il a fallu “amener de la fluidité artistique, car toutes ces langues sont très différentes. Il a aussi fallu des codes de jeu spécifiques pour s’adresser aux enfants et que tout soit compréhensible.”


L’Europe culturo-économique vue par Mojca Bozic
Mojca Bozic, de nationalité slovène, fonctionnaire de la Commission européenne, est en poste à la Direction générale de la traduction à Paris, dont la mission est la promotion du multilinguisme et de la traduction. 24 langues officielles auxquelles s’ajoutent les langues des communautés d’immigrés et les langues locales témoignent de la richesse linguistique de l’Europe. Ses 1500 traducteurs, soit le plus grand service de traduction institutionnelle au monde, lui confèrent un savoir-faire qu’elle transmet à d’autres organisations internationales, telle que l’Union africaine. Pourtant, la traduction de cette “immensité linguistique” ne correspond qu’à 1 % du budget de fonctionnement de l’institution, soit 2 euros par an et par citoyen.
“L'un des objectifs de nos actions de sensibilisation au multilinguisme est d'encourager les jeunes à saisir les opportunités de mobilités offertes par de nombreux programmes et initiatives de l'Union européenne, tels que le Service volontaire européen” explique Mojca Bozic.. “Car les jeunes ayant été sensibilisés au plurilinguisme, seront davantage mobiles et polyglottes. Les élèves des lycées professionnels sont particulièrement visés. (métiers de l'hôtellerie et de la restauration, par exemple). En effet, contrairement à certaines professions qui sont peut-être plus ancrées localement, leur formation leur permet d’être mobiles.” Le compte Facebook de ce projet est : Translating for Europe.Des études récentes ont montré qu’en Europe, un nombre important de marchés étaient perdus par les entreprises par manque de compétences linguistiques entre partenaires... Des élèves issus de bac pro et parlant plusieurs langues ont donc de réelles opportunités.



Le 28 mai, le Centre culturel italien accueillera la représentation d’une version franco-gréco-italienne de l’Odyssée. Une manière, toujours plurilingue, de marquer la présidence tournante de l’Europe, la Grèce cédant la place à l’Italie. Une rencontre gréco-italienne aura également lieu le 1er juillet, à la Maison de l’Europe à Paris, avec au programme, des lectures multilingues de l’Odyssée et un débat sur l’Europe de la culture. De quoi s’étourdir et courir prendre des cours de langues, aux Langues O  ou ailleurs.  

Crédit photo : Bertrand Deshayes