Prostitution

Prostitution, flirt dangereux avec la légalité

Vue d'un mauvais oeil, la prostitution est pourtant légale en France, bien que très encadrée. La femme est libre, si elle le souhaite de disposer de son corps et de le mettre à disposition contre rémunération. Mais là où il y a prostitution, le proxénétisme n'est pas très loin. Or, lui, il est illégal.

Sexe contre rémunération

Comme pour toute chose, la question de la définition se pose pour la prostitution. Qu'est-ce qu'une prostituée ? Le décret du 5 novembre 1947 relatif à la prostitution explique qu'il s'agit d'une activité qui vise habituellement des rapports sexuels avec un nombre indéterminé d'individus moyennant rémunération. La rémunération est ici prise au sens large. S'il s'agit le plus souvent d'argent, il peut aussi être question d'objets de valeur ou de services.

Une femme peut disposer de son corps

Le droit en matière de prostitution repose sur un principe juridique établi : la femme peut disposer de son corps comme bon lui semble. Si elle souhaite le louer à des fins lucratives, elle y est autorisée. Attention à ne pas faire l'amalgame avec la vente de sang et d'organes qui, elle, est interdite. Ainsi, la prostitution est légale parce que la femme a le droit d'entretenir des relations sexuelles avec qui elle veut. La prostitution ne constitue donc pas un délit, mais elle a ses limites.

Les lieux de prostitution

Une femme ne peut pas se prostituer où bon lui semble. Si elle est autorisée à se présenter sur la voie publique, ses allées et venues peuvent être réglementées par la police. Au même titre qu'il lui est interdit de se prostituer à proximité de certains endroits, comme les établissements scolaires par exemple. En revanche, l'interdiction est formelle lorsqu'il s'agit de racolage ou de proxénétisme.

Prostitution versus proxénétisme

Si les femmes ont le droit de faire usage de leur corps de leur propre chef, l'exploitation par un tiers est un fait avéré de proxénétisme, puni par la loi et passible de prison. Pour protéger les femmes de cet abus, les textes se sont multipliés au cours des années : répression de la traite des blanches en 1910, de la traite des femmes et des enfants en 1921, de la traite des femmes majeures en 1933...

Actualités Prostitution

Prostitution : la pénalisation des clients entre en vigueur

Dossiers Prostitution

Prostitution Également cité dans