Week-end à Lisbonne : le city guide Lisbonne : les bonnes adresses du JournalDesFemmes.com

Restos sympas, boutiques tendances ou vintage, musées, hôtels... Le JournalDesFemmes.com a répertorié pour vous les bonnes adresses de la capitale portugaise. Ou comment visiter Lisbonne autrement.

Où dormir ?

hotel solar do castelo
Hotel Solar Do Castelo © Stéphanie Mundubeltz-Gendron/JournalDesFemmes.com
Solar Do Castelo Hotel

Voici une adresse de charme par excellence. Situé dans l'enceinte du château São Jorge, sur les hauteurs du quartier de l'Alfama, ce boutique-hôtel de luxe de 14 chambres dispose d'une situation idéale. On aime particulièrement le patio chargé d'histoire avec ses azulejos, ses bassins et ses oliviers. Vous y croiserez également quelques paons qui n'hésitent pas à grimper les murs anciens. Charmant, le personnel se pliera en quatre pour faire de votre séjour un moment unique. Un hôtel confidentiel et romantique idéal pour une escapade en amoureux ! Un vrai coup de cœur.
Four Seasons Hotel Ritz
spa du four seasons hotel ritz de lisbonne. découvrez toutes les photos de
Spa du Four Seasons Hotel Ritz de Lisbonne. Découvrez toutes les photos de l'hôtel ! © Four Seasons Hotel Ritz Lisbonne
Si vous aimez le style Art Déco et les hôtels haut de gamme, cet établissement est fait pour vous. Installé sur l'une des sept collines de Lisbonne, à 20 minutes de l'aéroport, le Four Seasons Hotel Ritz surplombe le célèbre Parc Edouard VII.  Si les 282 chambres sont toutes décorées dans le même esprit, demandez une chambre Deluxe avec balcon côté parc. Plus calmes et avec vue sur le Tage pour la plupart. Côté restauration, on a apprécié le buffet de la Varanda, au petit déjeuner comme au déjeuner, avec ses assortiments de poissons crus ultra frais et ses recettes portugaises concoctées par le chef français Pascal Meynard. Le soir, notamment en arrivant de l'aéroport, ou après une longue journée à arpenter les rues de Lisbonne, on se pose volontiers au Bar à Sushi. Le chef japonais préparera devant vous des makis, sashimis et autres spécialités japonaises originales. A tomber ! Mais la palme revient surtout au spa de 1500 m2, entièrement refait à neuf dans une ambiance chic et zen.

Où faire une pause ?

les fameux pastéis de belém !
Les fameux Pastéis de Belém ! © Stéphanie Mundubeltz-Gendron/JournalDesFemmes.com
Casa Pastéis De Belém

C'est LA pâtisserie de la ville, l'adresse incontournable où déguster les pastéis de nata... de Belém, pardon ! Car oui, c'est ici et seulement ici que se déguste la vraie recette de ce délicieux flan enrobé d'une pâte feuilletée. Confectionnée par les anciens occupants du monastère, la recette a été transmise aux maitres-pâtissiers de génération en génération. Aujourd'hui, le secret est toujours bien gardé ! Un conseil : armez-vous de patience ou réservez à l'avance : les touristes affluent, surtout le week-end.

Où déjeuner ?

Restaurant Populi
Face au Tage, ce café-restaurant dispose d'une situation idéale sur la Plaça Comercio. A l'intérieur, on craque pour la déco et les murs de bouteilles de vin. Une vraie cave à ciel ouvert !  L'été, on court sur la terrasse profiter de la douceur de vivre lisboète. Ambiance agréable, présentation soignée, plats sympathiques... De quoi passer un bon moment !
Can the Can
Juste à côté, le restaurant Can the Can nous a interpellés. Mix de bois naturel, de cuivre et de boîtes de conserve... La déco est à la fois tendance et originale. Qu'est-ce qu'on y mange ? Des plats avec au moins un ingrédient tiré d'une boîte de conserve. D'où son nom ("can" signifie "conserve" en anglais). Mais attention, pas n'importe quelle conserve ! Le chef choisit des spécialités traditionnelles portugaises qu'il revisite à sa façon dans des recettes innovantes.

Où dîner ?

Restaurant 100 Maneiras
restaurant 100 maneiras
Restaurant 100 Maneiras © 100 Maneiras
Situé dans une ruelle piétonne du Bairro Alto, ce petit restaurant propose une cuisine fraîche et créative dans un cadre accueillant et romantique. Originaire de Belgrade, le jeune chef Ljubomir Stanisic concocte un menu dégustation à la fois original et délicat. En amuse-bouche, on apprécie l'estandal bairro (l'étendoir du quartier, ndlr), autrement dit de délicates feuilles de morue séchées tenues sur un fil par de mini pinces à linges, en référence au linge étendu aux fenêtres de la ville ! Autre mention spéciale : la raviole de canard, dé-li-cieuse. Le tout servi en mini portions. On adore ! Menu dégustation : 45€ (+35 € pour l'accord mets-vins)
Cantinho Avillez
Tables en bois, chaises vintage, lampe en zinc...On adore la déco type ancien bistrot revisité de cette adresse. Installé dans le Bairro Mártires, ce petit resto tendance propose une cuisine moderne inspirée de la gastronomie portugaise. On a aimé la formule dégustation en guise d'entrée. Les plats, en revanche, ne nous ont pas laissé un souvenir impérissable. Mais on y va surtout pour l'ambiance et pour passer un moment sympa entre amis.
O clube do Fado
C'est LA référence pour écouter du vrai fado...  On y va pour découvrir les plus grands (et futurs grands). Chanteurs et chanteuses accompagné(e)s de leurs musiciens se succèdent toutes les 20 minutes pendant le repas. Une adresse située tout près du château au cœur de l'Alfama. Un bémol : une adresse ultra touristique !

Où faire du shopping ?

Luvaria Ulisses
Les amateurs de gants se pressent dans cette mini boutique de Rua do Carmo. Et on comprend pourquoi ! Fabriqués à la main depuis 1925, les gants sont d'une qualité hors-normes à un tarif très accessible (à partir de 45 € le modèle en agneau).  Une boutique pour femmes comme pour hommes.

A Vida Portuguesa
Installée dans une ancienne fabrique de cosmétiques, A Vida Portuguesa nous plonge dans l'histoire portugaise le temps d'un instant. Une boutique rétro pleine de charme où se côtoient mousse à raser, poudre de riz, savons, jouets anciens, livres de recettes et moules à gâteaux de grands-mères, cartes postales des années 1900... La propriétaire des lieux, la journaliste Catarina Portas, a souhaité faire revivre dans une ambiance d'époque les produits qui ont marqué son enfance. Pari réussi !

a outra face da lua, une fripperie et un salon de thé vintage très sympa !
A Outra Face Da Lua, une fripperie et un salon de thé vintage très sympa ! © DR

A Outra Face da Lua
Avis aux fans de fripperies ! Cette boutique propose des vêtements vintage à des prix défiant toute concurrence, et de seconde main, pour la plupart. On y vient aussi pour sa déco et l'ambiance bobo de son bistrot et salon de thé. Une adresse sympa et branchée.

Conserveira de Lisboa
Ne repartez pas de Lisbonne sans avoir chargé vos bagages de boîtes de sardines, de maquereaux ou de morue. Au naturel, à l'huile d'olive, à l'ail ou aux tomates... Vous n'aurez que l'embarras du choix ! Vous n'aimez pas les sardines en conserve ? Vous craquerez sans aucun doute pour leur emballage rétro. Chaque boîte est encore enveloppée à la main de manière traditionnelle dans un papier coloré et vintage.

Un peu de culture : que visiter ?

Musée Berardo, centre culturel de Belém
L'homme d'affaires portugais José Berardo y expose  les 863 pièces de sa collection d'art moderne et contemporain. Picasso, Miro, Dali, Bacon, Warhol, Tàpies, Vieira da Silva, Gilbert & George... Autant de grands noms qui ne laissent pas indifférent. Du coup, on en profite aussi pour visiter les expos temporaires.
Le Mude (Museo do design e da moda)
Au centre du cœur historique de Lisbonne, le musée du design et de la mode de Lisbonne a pris quartier dans les anciens bâtiments de la Banco Nacional Ultramarino. Une sorte de cube architectural au sein duquel se côtoient, pièces de haute couture, vêtements, chaussures, meubles et autres luminaires. Quelque 2500 objets qui retracent l'histoire et les tendances de la mode et du design du 20e siècle. Intéressant !
O museu do Fado
Pour le côté culturel ou le plaisir tout simplement, le musée du Fado vous fera revivre l'histoire et la tradition de ce chant traditionnel. Ecoutez ses sonorités mélancoliques ou folkloriques... et revivez les grands moments d'Amalia Rodriguez, de Carlos Do Carm ou encore d'Hermínia Silva. Une belle surprise !

Sommaire