Violences physiques ou sexuelles : une femme sur trois, victime

L'Agence européenne des droits fondamentaux a publié une enquête -la plus vaste jamais réalisée- sur les violences faites aux femmes dans les 28 pays de l'Union Européenne. Les résultats sont inquiétants.

Violences physiques ou sexuelles : une femme sur trois, victime

D'après une étude de l'Agence européenne des droits fondamentaux (FRA), 33% des femmes de l'Union européenne ont été victimes de violences physiques ou sexuelles au moins une fois dans leur vie depuis l'âge de 15 ans - ce qui correspond en tout à environ 62 millions de femmes –  quand une Européenne sur vingt (5%) a déjà subi un viol. Malheureusement, 67% des victimes ayant subi des violences ne l'ont jamais signalé.

Dans les pays de l'Europe du Nord, les victimes sont plus nombreuses : au Danemark, 52% des femmes ont déjà été victimes de violences. Elles sont 47% en Finlande, 46% en Suède, 45% au Pays-Bas contre 22% en Espagne, à Chypre et à Malte.

En France, 44% des femmes interrogées déclarent avoir subi des violences depuis l'âge de 15 ans et 47% avant cet âge, soit durant leur enfance. De plus, environ 75% des Françaises admettent avoir été victime de harcèlement sexuel, contre environ 50% pour le reste de l'UE.

L'étude révèle également les conséquences émotionnelles et psychologiques liées aux violences, qui "peuvent être durables et profondément enracinées" : 21% des victimes affirment avoir eu des crises de paniques peu après l'incident, quand 35% avouent être devenues dépressives. Aussi, 43% d'entre elles ont eu du mal à établir une nouvelle relation.

Ces chiffres alarmants ont été obtenus à partir des témoignages de 42 000 femmes âgées de 18 à 74 ans et résidant dans les 28 pays de l'Union européenne. Leurs témoignages ont été recueillis lors d'entretiens individuels réalisés en tête-à-tête entre mars et septembre 2012.

 

violencesfemmes
Europe : une femme sur trois a déjà été victime de violences physiques ou sexuelles. © © Artem Furman - Fotolia.com