Violences faites aux femmes : elles dansent pour dénoncer

Plus de 4000 femmes se sont rassemblées aux Philippines dimanche 14 février 2016 pour une danse endiablée destinée à dénoncer les violences dont sont victimes les femmes. Une initiative lancée par une célèbre auteure.

© Bullit Marquez/AP/SIPA

On connaîssait la danse comme moyen d'expression, voici la danse comme symbole de protestation. Les Philippines étaient près de 4000 rassemblées dans un collège de Manille dimanche 14 février 2016 pour danser ensemble dans le but de protester contre les violences faites aux femmes.    
Ce flashmob géant a été initié par la féministe et écrivaine américaine Eve Ensler, auteure de la célèbre pièce de théâtre Les 
Monologues du Vagin. Le mot d'ordre de cette campagne, intitulée One Billion Rising ("Un milliard de personnes debouts"), était d'appeler toutes les femmes à danser le jour de la Saint-Valentin pour lutter contre les violences domestiques. Eve Ensler a déclaré au journal philippin Bulatlat : "Nous devons intensifier One Billion Rising chaque année afin de briser le mur patriarcal de l'oppression et du déni pour transformer l'état d'esprit qui a normalisé cette violence, pour redonner aux survivantes leur corps, leur force, leur détermination, leur énergie, leur pouvoir." Une belle opération à laquelle quelques hommes ont également participé, preuve qu'une prise de conscience est en marche.

 

Voir aussi :