Prix Sakharov : deux rescapées de Daech primées

DROITS DE L'HOMME - Le Parlement européen a tenu à saluer "la liberté de l'esprit" de Nadia Murad Basee et Lamia Haji Bachar, deux jeunes femmes sauvées des griffes de l'État Islamique, en leur décernant le prix Sakharov.

© Vit Simanek/AP/SIPA

Esclaves sexuelles de Daech depuis 2014, deux jeunes femmes de 23 et 18 ans, Nadia Murad Basee et Lamia Haji Bachar ont reçu jeudi 27 octobre le prix Sakharov 2016 du Parlement européen "pour la liberté de l'esprit" dont elles ont fait preuve. Issues de la communauté yézidie que l'État Islamique pourchasse, ces héroïnes ont fait de la défense de leurs semblables un combat de chaque instant et souhaitent que la scène internationale reconnaisse les atrocités commises envers les Yézidis comme génocide : "Cette récompense est un message puissant [...] à notre peuple et aux plus de 6700 femmes, filles et enfants devenus des victimes de l'esclavage et du trafic d'êtres humains de l'EI" affirme Nadia dans un communiqué. Le prix leur sera remis le 14 décembre à Strasbourg. Il salue le courage et l'honneur de ses récipiendaires à défendre les droits de l'homme et les libertés fondamentales.
L'année dernière, il avait été remis à Denis Mukwege, "l'homme qui répare les femmes" victimes de viols de guerre.

Voir aussi :