Migrantes : leur quotidien entre peur et agressions

Amnesty International a recueilli de nombreux témoignages de femmes réfugiées qui racontent l’horreur du voyage avant d’arriver en Europe puis dans les camps. Harcèlements sexuels, agressions, exploitations, autant de violences qu’elles subissent (presque) en silence.

© detailblick-foto

L'ONG Amnesty International a délivré les récits de nombreuses réfugiées en Norvège et en Allemagne. Toutes évoquent des cas d'agressions et le fait de vivre la peur au ventre durant leur traversée. Si le voyage s'effectue dans des conditions inhumaines pour tous les migrants comme l'actualité nous le rappelle tous les jours, les femmes font parties des personnes les plus vulnérables. Quarante migrantes ont ainsi raconté qu'elles préfèrent parfois dormir sur la plage que dans les camps, ou même arrêter de se nourrir ou de s'hydrater pour ne pas avoir à aller aux toilettes seules, dans ces lieux peuplés d'hommes parfois plein de mauvaises intentions.
"
À l'hôtel en Turquie, un des hommes travaillant avec le passeur, un Syrien, m'a dit que si je couchais avec lui, je ne paierais pas ou que je paierais moins. Bien entendu, j'ai dit non, c'était dégoûtant. Nous avons toutes connu la même chose en Jordanie", explique Hala, Syrienne de 23 ans. Jean-François Dubost, responsable de la question réfugiés-migrants pour Amnesty France a précisé au quotidien Libératio que de nombreux passeurs "essayent souvent de les forcer à avoir des relations sexuelles avec eux. Ils leur font du chantage, c'est une pratique répandue". Et ce genre de marchandage se poursuit durant le périple entier. Mais le plus inquiétant, c'est qu'une fois arrivées en Europe, les migrantes sont toujours confrontées à l'horreur, à cause des mauvaises conditions d'accueil proposées par les camps. Cela se traduit par des zones essentiellement mixte comme les dortoirs, les douches et les sanitaires qui entraînent de nombreux cas d'agressions. A quand les solutions ?    

© detailblick-foto

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi :