Liam Neeson : "Je ne suis ni drôle ni romantique"

Dans Taken, Bryan Mills sauve sa fille chérie d'un gang mafieux. Dans le 2e volet, l'ex-agent de la CIA devient la cible des malfaiteurs, assoiffés de vengeance... Fleurs bleues, ne passez pas votre chemin, mais laissez-vous malmener par Liam Neeson...

Liam Neeson : "Je ne suis ni drôle ni romantique"

Inconditionnelles des sagas à l'eau de rose, vous risquez d'être un peu ballotées : dans Taken2, ça bastonne dans tous coins ! Mais du coup de feu au coup de foudre, du coup de poing au coup de cœur, il n'y a qu'un pas... que nous franchissons ce jour-là, lorsque Liam Neeson entre dans la suite du Bristol où nous l'attendons...
Sexy sexagénaire, monstre d'élégance et de testostérone, star du box-office, l'acteur est grand (1m93), classe (avec sa veste et sa chemise entrouverte) et impressionnant (avec son regard perçant). Attention, son allure de dandy musculeux n'a d'égale que sa voix rauque et suave. Interview.

Pourquoi avoir signé pour Taken 2 ?

Liam Neeson : C'est très simple : ils m'ont payé une fortune ! (Rires). En dehors de ça, j'avais passé d'excellents moments sur le plateau du premier. Certes, ce n'était pas évident, c'était même éprouvant, mais j'adore les défis. Plus encore, jouer dans le film d'Olivier Megaton, c'était l'occasion de creuser les aspérités du personnage, de travailler sur les relations du héros avec sa fille et son ex-femme. Enfin, je retrouvais avec plaisir "ma famille de cinéma" en jouant à nouveau avec Maggie Grace et Famke Janssen que j'apprécie beaucoup.

Est-ce que c'était plus facile physiquement, après vos nombreux films d'action ?
Liam Neeson : Au contraire ! Je dois toujours m'entraîner de façon intense, faire de la gymnastique et un tas d'exercices ennuyeux. Pour la préparation au combat, j'ai été aidé par Alain Figlarz, qui chorégraphiait les scènes. Les combats rapprochés étaient une torture pour moi, car avec ma stature, j'étais toujours à l'étroit !

liam neeson int
Taken2, en salles le 3 octobre 2012 © Magali BRAGARD / Shanna Lelia BESSON / 2011 EUROPACORP  M6 FILMS GRIVE PRODUCTIONS


Comment s'est déroulé le tournage à Istanbul ?
Liam Neeson : Cette ville est magnifique et j'en garde d'excellents souvenirs. Au quotidien, c'est une autre histoire... Les ruelles sont vieilles de plusieurs siècles et les habitants se fichent éperdument que vous tourniez un film ! Lors d'une course-poursuite en voiture, nous avons été bloqués parce que des commerçants voulaient ouvrir leurs échoppes et continuer à faire des affaires. Déroutant, mais tellement rafraîchissant lorsqu'on vient de Hollywood !

 

 

liam photo shanna lelia besson
Taken2, en salles le 3 octobre 2012 © Magali BRAGARD / Shanna Lelia BESSON / 2011 EUROPACORP  M6 FILMS GRIVE PRODUCTIONS

Pas trop dur de boire du thé pour un Irlandais ?
Liam Neeson : Les clichés ne sont pas tous vrais : je déteste la bière et j'adore le thé !

Dans le film, vous êtes à la fois flegmatique et ultra-violent, le secret du succès ? (Taken est le film français le plus vu aux Etats-Unis, ndlr)
Liam Neeson : Mon personnage est fatigué du sang, des armes, des meurtres... Il aspire à une vie normale. Parfois je laissais mes émotions de côté pour devenir une machine à tuer. D'autres fois, je savourais des passages d'accalmie avec Famke et Maggie. C'est cette alternance qui fait de Taken 2, un thriller haletant, à la fois sous tension et "humain". L'histoire de ce type qui s'en sort seul, par sa seule volonté, plaît au public.

liam famke
Taken2, en salles le 3 octobre © Magali BRAGARD / Shanna Lelia BESSON / 2011 EUROPACORP  M6 FILMS GRIVE PRODUCTIONS


Bryan Mills, le bagarreur, c'est un peu vous ?
Liam Neeson : Les experts en arts martiaux et les gars des Forces spéciales, vous diront de vérifier toujours s'il n'y a pas un moyen de fuir et ce ne serait pas une preuve de lâcheté ! J'avoue que je suis plutôt du genre à tenter le tout pour le tout...

Dans Taken 1et 2, l'Europe est montrée comme une zone de danger où l'on se fait enlever, qu'en pensez-vous ?
Liam Neeson : Je suis père (de Michael, 16 ans, et Daniel, 15 ans, ndlr) et je regrette cette image du monde extérieur comme un risque. Nous sommes trop ethnocentrés. Nos enfants ne voyagent pas assez, ne se confrontent pas assez aux différentes cultures. Lorsque j'étais ambassadeur de l'UNICEF, j'ai eu accès à des statistiques stupéfiantes. Vous connaissez le pourcentage d'Américains qui possèdent un passeport ? 14%. Et ils ne s'en servent même pas !

Toutes les femmes sont tombées sous votre charme dans Love Actually, à quand une nouvelle comédie ?
Liam Neeson : Je ne reçois pas de scénarios dans ce sens. Honnêtement, je ne suis ni drôle ni romantique. Je consentirais éventuellement à un rôle d'amoureux transi si je partage l'affiche avec Claudia Schiffer ou Olivia Wilde, qui est mon actuelle partenaire à l'écran.

Aujourd'hui, vous êtes fier de votre carrière ?
J'ai beaucoup de chance, j'en suis conscient, mais il a fallu provoquer le destin...

(Le 16 mars 2009, l'acteur de la Liste de Schindler a perdu son épouse, une actrice avec laquelle il vivait une passion sans nuage depuis plus de 15 ans. Natasha Richardson a trouvé la mort, lors d'une chute de ski sur les pistes enneigées de la Montagne Tremblante, au Canada. Effondré, Liam Neeson s'est réfugié dans le travail).

Taken 2 d'Olivier Megaton, sortie le 3 octobre 2012. Avec Liam Neeson, Famke Janssen, Maggie Grace.

 

A lire aussi :