Francky Vincent, témoin de l’attentat de Nice

Francky Vincent © Topphotos/Unimedia Images/SIPA
Confidences. Le soir du 14 juillet, Francky Vincent était venu assister au feu d'artifice avec sa famille, sur la Promenade des Anglais de Nice. Après avoir couru en suivant le mouvement de foule, le chanteur s'est réfugié dans un parking. "Je me suis dit : 'S'il y a un mec avec une kalach­ni­kov qui balaye tout ce qu'il y a sur la route...' Quand il y a un mouve­ment de foule impres­sion­nant comme ça, et que vous enten­dez des bruits de coups de fusil ou de pisto­let, je peux vous dire que vous n'êtes pas bien. L'ins­tinct de survie, c'est de se planquer. Je me suis même pété un orteil, mais c'est rien à côté de tout ce qui s'est passé", a-t-il confié au micro de RCI.