Renaud a frôlé la mort

Renaud © François Mori AP SIPA
A deux doigts. Renaud a expliqué au Parisien être passé à côté de la mort à cause de l'alcool. S'il a arrêté, c'est grâce à l'alerte de l'addictologue qu'il a consulté. "Vous risquez un arrêt cardiaque aujourd'hui, demain ou dans huit jours", l'aurait averti le spécialiste. Ça calme.