Une petite robe pour un grand destin

Ce déshabillé de résille a permis à Kate de prendre William dans ses filets. C'était en mars 2002, à l'université St-Andrews, en Ecosse. Etudiante studieuse en Histoire de l'Art, Kate avait laissé sa pudeur au vestiaire pour un défilé caritatif et s'exhibait, en nuisette transparente.
Après une année sabbatique à sillonner le monde, le second héritier dans l'ordre de succession au trône s'était offert (pour 235 euros) une place de choix à l'abord du podium. "Ce fut comme une apparition", confessera-t-il, plus tard.
On peut prétendre à la Couronne, on n'en reste pas moins homme. Ce soir-là, le fils aîné de Charles et Diana aurait tenté de voler un baiser à cette beauté dénudée. Sans succès.
Car la ravissante brunette était déjà en couple avec un étudiant de 4e année, un certain Rupert Finch. Mais le charme opéra, quelques semaines plus tard.
©  No credit