Un passé communiste

En 1951, Jacques Chirac intègre Science Po Paris après une année de classe préparatoire. Il adhère alors un temps au Parti communiste et vend l'Humanité rue de Vaugirard. Il est aussi signataire de l'Appel de Stockholm, un texte communiste contre l'armement nucléaire.
©  Roger Viollet