Whitney Houston

whitney houston
Whitney Houston © Dave Edwards/DailyCeleb/MAXPPP

Le 11 février 2012, le monde de la musique pleure cette étoile filante dont le flirt poussé avec la drogue avait fini par ternir la réputation. Légende du R'n'B, Whitney Houston a rendu l'âme. Elle avait 48 ans. La déesse Soul aux cinq octaves s'est éteinte au Beverly Hilton de Los Angeles. Sous l'effet d'une surdose de médicaments, elle se serait noyée dans sa baignoire.
Nous, un seul air nous hante : "I Will Always Love You". Balade soul par excellence, ce slow a bercé nos premiers émois. Charme d'un souffle long, d'une note à l'aigu insolent, cette chanson constitue, plus qu'un souvenir, une partie de notre adolescence. Depuis, on a embrassé des garçons, mais on a surtout pleuré devant l'histoire d'amour à mort de Whitney et... Bobby Brown. Quatorze années de passion, d'excès, de violence. Si sur scène, Whitney Houston souriait, son intimité était un cauchemar. Cocaïne, coups, blessures, dettes et menaces : son crooner de mari ne lui a rien épargné.
Rythmée par les cures de désintox, sa carrière s'est essoufflée, rapidement. A l'aube des années 2000, déjà, l'icône sexy n'était plus que l'ombre d'elle-même. Tour à tour ruinée, hagarde et efflanquée lorsque sa dose lui manquait ou bouffie, agressive et vulgaire lorsqu'elle se réfugiait dans l'alcool, Pourtant, Whitney Houston ne sera pas remplacée dans nos cœurs. Jamais.