France Gall, meurtrie par une vie de drames

Confrontée à la maladie et aux deuils, France Gall n'a pas été épargnée par les drames. La mort de Michel Berger, le décès de sa fille, le cancer... Retour sur une existence marquée par les épreuves.

France Gall, meurtrie par une vie de drames
© DALMAS/SIPA

"Mon avenir reste gris et mon cœur aussi." Dans Si Maman Si, France Gall chante le désespoir. On est en 1977 et l'idole yéyé ne sait pas encore que sa vie sera jalonnée de drames.

Le premier coup dur la frappe alors qu'elle est supposée vivre un grand moment de joie. En 1964, Poupée de cire, poupée de son lui permet de remporter le concours de l'Eurovision sous les couleurs du Luxembourg. En plus de n'avoir récolté aucun point de la France, la chanteuse de 17 ans se fait larguer au téléphone par son amant de l'époque, Claude François. "Tu as gagné, mais tu m'as perdu", lui aurait balancé Cloclo au moment où elle est appelée sur scène pour recevoir sa médaille. Les larmes qui coulent alors sur le visage de la blondinette ne seront malheureusement pas les dernières de sa vie.

L'année 1986 sera tristement prémonitoire pour l'interprète des Sucettes. Voilà presque dix ans que France Gall partage la vie de Michel Berger quand leur meilleur ami Daniel Balavoine s'écrase en hélicoptère pendant le Paris-Dakar Le chagrin se mue en partition et devient un deuil musical avec le tube Evidemment. Moins de six mois plus tard, c'est le parrain de leur fils Raphaël, Coluche, qui perd la vie dans un accident de moto. "Je me suis demandé si tous ces morts n'avaient pas été faits pour me prépa­rer...", dira la petite fiancée des Français.

Les années 90 seront les pires. En 1992, à peine remise de la disparition de son père, son cœur se brise quand l'amour de sa vie succombe à un infarctus. L'auteur-compositeur est terrassé pendant des vacances avec leurs enfants Pauline et Raphaël. France Gall déclare un cancer du sein quelques mois après cette tragique disparition. "À l'annonce de la mort de Michel, j'ai ressenti une douleur dans le ventre, dans le corps, tellement forte, je me suis dit qu'elle devait ressortir d'une manière ou d'une autre. Mon cancer était la concrétisation de mon mal intérieur", déclare-t-elle en 2012 à Gala. Cette tumeur lui est retirée avec succès et la veuve se rétablit tant bien que mal.

"Impossible, inhumain"

Cinq ans après cette terrible perte, l'héroïne de Starmania est confrontée à un autre décès, encore plus destructeur. Sa fille aînée Pauline meurt des suites de la mucoviscidose, à 19 ans. Cette ultime épreuve mure France Gall dans le silence. La chanteuse met un terme à sa carrière et ne se remettra jamais de ce drame, comme elle le confie vingt ans après la tragédie sur France 3. "On n'en revient pas de vivre ça, car c'est juste­ment le truc qu'on en veut pas et qu'on ne peut pas vivre. Tout le monde dit que c'est impos­sible, inhu­main… Et pour­tant on me le fait vivre."

Discrète et humble, France Gall a passé sa vie à accuser les coups du destin. Si en 2015, elle revient sur scène pour la comédie musicale Résiste, la chanteuse reste profondément meurtrie par les sombres événements qui ont ponctué sa vie. "Quitte à vivre des choses extraordinairement tristes et douloureuses, autant les vivre en face. Ça ne sert à rien de sortir, de se distraire. Ce n'est pas en étant dans la distraction que l'on va arranger les choses. Pour arranger les choses, il faut être dans le silence. Et accepter…"

En 2015, la maladie, tenace, la rattrape. C'est la rechute. Le crabe aura finalement raison d'elle le 7 janvier 2018, laissant des millions de fans avec les paroles d'Evidemment en tête : "On danse encore, sur les accords qu'on aimait tant... mais pas comme avant."


Voir aussi :