Roger Dumas, comédien et parolier de Chantal Goya, est mort

Comédien et parolier, homme de théâtre, de cinéma et de télé, Roger Dumas a marqué la scène culturelle française. Il est mort samedi 2 juillet, à 84 ans. Retour sur une carrière aussi riche que variée, entre Capitaine Flam et Molière.

© NIVIERE/SIPA

Le capitaine Flam a rejoint les étoiles. Roger Dumas est mort samedi 2 juillet 2016, à 84 ans, après avoir été hospitalisé à Paris pendant une dizaine de jours. Il sera inhumé au cimetière du Père-Lachaise. Comédien et parolier, ses textes et performances ont marqué des générations de spectateurs. C'est à lui que l'on doit le célèbre générique de Capitaine Flam, la série télé japonaise diffusée sur TF1 dès 1981 - un texte écrit en 20 minutes, en voiture, sur la route des vacances, parce qu'il avait oublié d'honorer une commande -, Un Lapin, interprété par Chantal Goya ou encore Comme un garçon, pour Sylvie Vartan.
Né le 9 mai 1932 à Annonay, en Ardèche, Roger Dumas fut un artiste éclectique aux talents multiples. Il fait ses premiers pas face caméra en 1954, dans Les Fruits Sauvages, d'Hervé Bromberger. Très vite, il tourne avec les plus grands. En 1959, il donne la réplique à Jean Gabin dans Rue des Prairies, de Denys de La Patellière. Son interprétation lui vaut le prix Suzanne-Bianchetti, normalement décernée à une jeune actrice. Sa carrière décolle, mais son couple bat de l'aile. Il épouse la comédienne Marie-Josée Nat en 1960 et divorce un an plus tard. En 1963, Roger Dumas joue avec Louis de Funès et Mireille Darc dans Pouic-Pouic et fait face à Jean-Paul Belmondo l'année suivante dans L'Homme de Rio. Sa filmographie est parcourue de grands films, dans lesquels il tient souvent les seconds rôles : Tendre Poulet, Le Marginal, Chouans ! ou Bunker Palace Hôtel, réalisé par Enki Bilal...
En parallèle, Roger Dumas met sa plume au service des artistes de l'époque. Il écrit Deux amis pour un amour, pour Johnny Hallyday et Madrid, pour Yves Montand. Il signe aussi des textes pour Carlos, Gérard Lenorman et Thierry Le Luron.      
Pendant 60 ans, il foule les planches et s'illustre dans des classiques comme dans des oeuvres contemporaines. Jacques Weber le dirige en 1987 dans Monte Cristo, adapté du roman d'Alexandre Dumas; en 1989, il le retrouve dans Le Misanthrope, de Molière. En 2002, John Malkovich le dirige dans Hysteria et Samuel Benchetrit lui offre l'un de ses plus grands rôles en 2005 dans Moins Deux. Sa performance est récompensée par le Molière du second rôle en 2006. Sa carrière au théâtre s'achève sur un succès, en 2013, avec la pièce L'étudiante et Monsieur Henri, écrite par Ivan Calbérac, désormais indissociable de sa prestation, là encore remarquable. 
Toujours curieux, jamais rassasié, Roger Dumas se tourne, dès 1988, vers le petit écran et multiplie les apparitions dans des fictions qui deviennent vite des rendez-vous incontournables : Les Dossiers Secrets de l'Inspecteur Lavardin, Maigret, Les Boeuf-carottes; puis, plus tard, Un Village Français et Chez Maupassant. Le comédien a désormais rejoint le Capitaine Flam dans une autre galaxie, laissant derrière lui une oeuvre flamboyante.