Soie, satin, dentelle, laine : comment détacher et entretenir les matières fragiles ?

Si s'acheter un beau vêtement est toujours un plaisir, le garder en l'état peut relever du parcours du combattant. On vous révèle quelques astuces.

Soie, satin, dentelle, laine : comment détacher et entretenir les matières fragiles ?
© VIKTORIIA KULISH

Les gestes à éviter pour détacher un vêtement en soie

Avant d'essayer de détacher un vêtement en soie, il faut à tout prix prendre des précautions vis-à-vis de certains réflexes. La soie ne doit jamais être frottée ni tordue après nettoyage. Même si le vêtement est blanc, l'eau de Javel est à proscrire, car elle ferait jaunir les fibres, tout comme les produits blanchissants. Il est possible de laver un vêtement en soie au lave-linge, mais à froid et jamais au-dessus de 30°C. On ne passe pas un vêtement en soie au sèche-linge, et il ne doit pas non plus être exposé au soleil.

Détacher un vêtement en soie selon le type de tache

Les taches les plus fréquentes proviennent de l'alimentation. Le vin rouge est un fléau pour les vêtements. La bonne façon de détacher du vin rouge d'un vêtement en soie est d'absorber le liquide immédiatement avec du papier absorbant, puis d'humidifier et de sécher à l'air libre. Pour le vin blanc, on applique la même opération. Si du café a été renversé sur un vêtement en soie, on applique sur la tache un coton avec de l'alcool à 90° dilué dans un peu d'eau. On frotte très doucement, puis on lave le vêtement. Pour le thé, c'est pareil, sauf qu'on ajoute du vinaigre de vin blanc à l'alcool. Les taches d'huile peuvent être très résistantes, particulièrement pour un vêtement en soie. Pour enlever une tache d'huile, on pose dessus de la mie de pain broyée qu'on laisse pendant quelques minutes, puis on enlève avec une balayette. Pour les taches de tomate, on verse du lait, et on laisse agir avant de laver. Si la tache est trop imprégnée, on frotte avec de l'alcool à 90° mélangé à de l'acide acétique. On peut venir à bout d'une tache de sang avec de l'ammoniaque à 28 %, et de stylo avec de l'alcool à 90°.

Nettoyer le satin sans passer par la case blanchisserie

Le satin se lave assez facilement. L'idéal, si on ne veut pas l'abîmer, est de le tremper dans une bassine d'eau avec un peu de vinaigre blanc et de sucre. Le mélange donnera à votre vêtement de l'apprêt. Mais pour qu'il conserve son brillant, il faut surtout faire attention à "l'après-lavage". Il faut toujours prendre soin de repasser le vêtement sur l'envers après avoir appliqué une éponge légèrement imprégnée d'eau vinaigrée.

Garder la dentelle blanche 

Pour la dentelle, le truc est simple : il faut la tremper dans une eau chaude mêlée à un peu de lessive pour le linge délicat et y ajouter une cuillère de térébenthine. C'est un petit truc pour lui redonner tout son éclat ! Mais pour celles qui veulent changer la couleur de leur dentelle, on peut la laver en machine avec un jean pour lui donner des teintes bleutées ou avec un sachet de thé, pour la faire virer au jaune. Les laines, mohairs et cachemires sont les matières incontournables de l'hiver.

Entretenir la laine

Contrairement à ce que l'on croit, la laine peut se laver en machine à condition de la programmer sur un cycle très doux et d'utiliser une lessive spécialement prévue à cet usage. Puis on opte pour le séchage à plat. On évite également de les tordre car ils perdent vite leur forme et leur feutre. Pour essorer l'eau, mieux vaut les éponger avec une serviette. Quant au mohair, il a tendance à perdre ses poils. Pour diminuer cette perte, on peut mettre le vêtement au frigo ou même au congélateur pendant une nuit. 

À lire également :