Caprice

Comment gérer les caprices des enfants ?

Votre enfant pique une crise dans un magasin parce qu'il veut des bonbons ou un jouet, et vous êtes rouge de honte ? Rassurez-vous : ces caprices sont tout à fait normaux, et doivent être gérés avec sérénité. Mode d'emploi.

Face au caprice, restez calme... mais ferme !

La meilleure attitude à adopter face à un caprice est de ne pas s'énerver ou crier. Sinon l'enfant s'énervera encore plus, et sa colère sera sans fin. En revanche, il faut clairement lui faire comprendre que vous n'êtes pas d'accord avec son attitude afin d'y mettre fin. Pour cela, il faut être ferme. Regardez-le droit dans les yeux, et dites-lui de manière claire qu'il n'est pas question que vous achetiez ces bonbons ou ce jouet. Pour faire diversion, proposez-lui autre chose. Par exemple, demandez-lui de vous aider à choisir les bananes ou à mettre le paquet de coton sur le tapis roulant. Ou bien dites-lui qu'après les courses, vous irez faire une balade en forêt en famille. Autre astuce : la prochaine fois que vous vous rendrez dans ce magasin, prévenez la crise en l'informant clairement que vous n'allez acheter aucun bonbon ni jouet.

Que cache le caprice de l'enfant ?

Le caprice révèle un désir d'autonomie de la part de l'enfant, qui manifeste son désaccord avec ce qu'a décidé son père ou sa mère. C'est une attitude tout à fait normale : elle est le signe que votre enfant grandit. Il est donc important de lui apprendre la patience, de lui faire comprendre que l'on n'a pas toujours tout ce que l'on veut, tout de suite. C'est à ce prix que l'on grandit !

Dossiers