Tony Ward couture printemps-été 2016

Tony Ward fait preuve d'une légèreté virtuose pour le printemps-été 2016. Le designer livre une collection aux courbes hypnotisantes et à la volupté travaillée. Décryptage.

© Tony Ward

Pour le printemps-été 2016, Tony Ward fait des vagues. Le designer italien basé à Beyrouth a investi l'Oratoire du Louvre pour faire déferler ses robes voluptueuses lors de la semaine de la couture parisienne.
Concentré sur le mouvement cette saison, il donne naissance à une collection vaporeuse et qui brouille les lignes. Les longueurs d'ondes se courbent dans les plis de ses élgantes robes de soirée en évoquant fumées et autres houles aquatiques. Et pour cause, une palette délicate et pastel de bleur et parme se décline de silhouettes en silhouettes, nous gravant cette impression marine au fil des passages. Rebrodées, superposées avec subtilité, les vagues de Tony Ward offrent tantôt une impression de légèreté abstraite, d'autre fois elles s'incrivent sur les robes comme des nuées magiques, mais sculptent toujours la féminité des corps. Puissant en jacquard, délicat en organza, le vêtement tire aussi sa richesse du traitement noble de sa matière, dont l'apothéose est une robe de mariée à l'ampleur magistrale. On épouse volontier cette marée. 

Retrouvez l'ensemble des défilés haute couture sur notre espace dédié

Tony Ward Couture printemps-été 2016 © Tony Ward
Tony Ward Couture printemps-été 2016, la robe de mariée © Tony Ward
Tony Ward Couture printemps-été 2016 © Tony Ward