Eurovision 2016 : le pronostic de la rédaction

La finale de l'Eurovision 2016 aura lieu samedi 14 mai, à Stockholm, en Suède. Est-il possible de parier sur le classement final en se basant sur le résultat des éditions précédentes ? Le Journal des Femmes vous livre ses pronostics, même si Amir est évidemment notre favori...

© Domine Jerome/ABACA

Moqué par les uns, suivi avec passion par les autres ou reçu avec une totale indifférence, le concours de l'Eurovision est un événement à part pour les téléphages, les mélomanes et les amateurs de second (troisième ?) degré. La finale de l'édition 2016 se tient samedi 14 mai à Stockholm, en Suède, et est retransmise en direct sur France 2. Le représentant de la France, Amir Haddad, figure parmi les favoris. Et sans verser dans le chauvinisme, il faut bien avouer que le chanteur franco-israélien, finaliste de la troisième saison de The Voice, a toutes ses chances. 
Chaque année, les prestations qui remportent tous les suffrages sont les plus dynamiques et le titre d'Amir, J'ai Cherché, rempli ce critère. Efficace et dansant, il véhicule un message positif sur la nécessité de réaliser ses rêves. On est loin de la gravité de la prestation de Lisa Angell l'année dernière avec N'oubliez Pas, une chanson sur les ravages de la Première Guerre mondiale...
Avec son refrain entêtant, J'ai Cherché pourrait marquer les esprits. Et cette année, le titre sur lequel la France défendra sa place est en partie en anglais. Même si ce choix a été vivement critiqué par André Vallini, Secrétaire d'État à la Francophonie, il pourrait séduire les autres pays. On rappelle que le dernier titre français sacré à l'Eurovision remonte à 1988 : il était interprété par Céline Dion, Ne Partez Pas Sans Moi. La dernière fois que la France a remporté le concours date de 1977 : Marie Myriam avait alors défendu nos couleurs avec L'Oiseau et L'enfant. Le comble de la malchance serait cette année de se faire griller la politesse par la candidate autrichienne, qui se produira avec Loin d'ici, un titre... 100% en français !
Même si ce n'est pas le critère le plus important, il faut bien avouer qu'il est tout aussi vendeur : Amir est beau garçon et reconnait lui-même que le physique compte dans la compétition. Pour finir, ses répétition ont été saluées par la presse internationale qui le cite parmi les favoris.   
Mais rien n'est joué et le jeune homme de 31 ans devra affronter de sérieux concurrents : les candidats russe, australien ou bulgare sont déjà plébiscités par les médias et les bookmakers. Il devrait quoi qu'il en soit faire mieux que les précédents candidats français : Lisa Angell avait fini à la 25e place (sur 27 pays), les Twin Twin s'étaient classés 26e sur 26 et Amandine Bourgeois, gagnante de la Nouvelle Star 2008, avait terminé 23e en 2013. Même Anggun, star internationale, s'était retrouvée dans le dernier tiers du classement, en 2012.  

© Domine Jerome/ABACA


Voir aussi :