JOY : 10 raisons (réjouissantes) de voir le film

Dans JOY, au cinéma le 30 décembre, Jennifer Lawrence retrouve le réalisateur David O. Russell dans un nouveau rôle fort : celui d'une inventrice de génie et d'une femme de caractère. Le Journal des Femmes vous donne ses 10 raisons pour foncer voir le film en salles.

© Twentieth Century Fox France

Pour leur troisième collaboration après Happiness Therapy et American Bluff, Jennifer Lawrence est une nouvelle fois sublimée par la caméra de David O. Russell. Dans JOY, au cinéma le 30 décembre, la comédienne incarne une mère de famille qui se bat contre les clichés et les préjugés pour donner vie à l'une de ses inventions. Un film à ne pas manquer pour les raisons suivantes :

  • Le film retrace l'histoire vraie de Joy Mangano :
    Son nom ne vous dira peut-être rien, mais vous ne pourrez qu'être conquis par le parcours et la détermination de cette femme, créatrice dans les années 1990 de la célèbre Miracle Mop, cette serpillière auto-essoreuse qui a constitué une vraie révolution dans la vie de toutes les ménagères. 
  • Un beau portrait de femme : 
    David O. Russell met parfaitement en lumière les doutes, joies et espoirs d'une femme qui s'est battue contre son entourage, qui n'a pas toujours cru en elle. 
  • Une success story à l'américaine :
    Si Joy a pu briser les schémas sexistes, pourquoi pas nous ? Pourquoi ne pourrions-nous pas, nous aussi, créer quelque chose, à notre niveau ? L'histoire de cette femme, inspirante, délivre un message qui parlera à tous sur la détermination et l'importance de croire en soi et en ses rêves, malgré tout.
  • Le retour du trio O. Russell - Lawrence - Cooper :
    Après Happiness Therapy et American Bluff, Jennifer Lawrence et Bradley Cooper sont une nouvelle fois réunis sous la direction de David O. Russell. Robert de Niro est également de la partie dans le rôle du père de Joy Mangano. 
  • Isabella Rossellini livre une redoutable performance :
    En belle-mère autoritaire, la comédienne est glaçante et constitue un miroir convaincant de J-Law. 
  • Jennifer Lawrence et Edgar Ramirez forment un beau couple de cinéma : 
    JOY marque peut-être la naissance d'un joli couple sur pellicule. Jennifer Lawrence tombe sous le charme d'Edgar Ramirez et les deux comédiens relèvent cette relation grâce à leur incroyable charisme. 
  • JOY se démarque par son ton : 
    Loin d'être un biopic classique et scolaire, JOY se distingue par les choix de mise en scène du réalisateur, qui casse le rythme du récit avec des parenthèses flirtant avec le conte. 
  • David O. Russell excelle dans l'art du dialogue :
    Une fois encore, le metteur en scène nous gratifie de dialogues efficaces et ciselés, parfait reflet de la famille dysfonctionnelle qu'il a pris pour sujet. 
  • Jennifer Lawrence pousse la chansonnette : 
    La comédienne avait déjà montré son petit grain de voix dans le troisième Hunger Games avec la chanson L'Arbre du Pendu. Ici, elle donne une nouvelle fois de la voix, qu'elle a légérement éraillée, en interprétant Something Stupid en duo avec Edgar Ramirez lors d'une scène pleine de douceur et de poésie. 
  • Une nouvelle récompense en vue pour J-Law ?
    Jennifer Lawrence est déjà nommée aux Golden Globes dans la catégorie "actrice dans une comédie ou un film musical" pour JOY. Repartira-t-elle avec un nouveau trophée ? Il faut dire que David O. Russell lui porte chance puisqu'elle a déjà remporté deux prix grâce à ses précédentes collaborations avec le réalisateur. Réponse le 10 janvier.

Regardez la bande-annonce de Joy

 

 

L'affiche de Joy, au cinéma le 30 décembre 

 

Voir aussi :