Mâtin de Naples

Mâtin de Naples
© Elevage des Mines du Roi

Aussi appelé le Mâtin Napolitain (Mastino Napoletano), le Mâtin de Naples est une race de chien massive, robuste, rustique et imposante. Il mesure entre 65 et 72 cm pour les mâles et entre 60 et 68,5 cm pour les femelles ; pour un poids allant de 50 à 68 kg. Son poil est court, dense et soyeux. Sa robe peut être noire, grise, brune ou fauve et peut contenir quelques tâches blanches sur la poitrine et le bout des pattes. Il est souvent utilisé comme chien de garde et de défense ou encore comme chien de compagnie.

Origine : Le Mâtin de Naples est apparemment descendant des chiens de combat de la Rome Antique et des molosses utilisés par les Romains pour la guerre et le cirque qui auraient répandus la race dans toute l'Europe. Ils étaient, et sont encore maintenant, présents et appréciés particulièrement dans le Sud de l'Italie. Au XIXe siècle, la race commença à s'éteindre. En 1933, Piero Scanziani, écrivain et cynophile, entreprit de sauver la race. Après avoir été chien de combat, de défense, de Police, gardien de taureaux et de buffles, il est aujourd'hui utilisé comme chien de garde et de compagnie.

Classification : Groupe 2/Section 2 : Molossoïdes

Comportement : Calme, affectueux, doux et dévoué, le Mâtin de Naples est très attachant avec ses maîtres et les enfants. Même s'il reste peu sportif, il a besoin d'espace pour pouvoir se dépenser et s'épanouir. Grâce à une bonne éducation et une bonne socialisation, il ne sera pas agressif sans raison.

Santé : Plutôt résistant, le Mâtin de Naples peut être sujet à la torsion d'estomac qui survient après un effort physique trop important après les repas. Il faut aussi veiller à ce que les chiots ne fassent pas trop d'exercices physiques au risque qu'ils connaissent une déformation de leurs membres.

Alimentation : L'alimentation des chiens est à adapter par rapport aux activités physiques qu'ils effectuent. En effet, contrairement aux chats, ils peuvent avoir tendance à prendre du poids facilement. Leur alimentation est essentielle pour les maintenir en bonne santé. Principalement carnivores, les chiens ont des besoins nutritionnels spécifiques qui doivent contenir des glucides (sucres et amidons), des lipides (acides gras essentiels), des protéines, des minéraux et des vitamines. L'alimentation dite « cuisine maison » est déconseillée pour les néophytes car le chien risquerait d'avoir des carences mais aussi une accoutumance à cette alimentation. Les repas sont à répartir dans la journée. Le chocolat à bannir de son alimentation car il contient de la théobromine, molécule toxique pour l'animal.

Reproduction : La maturité sexuelle chez le mâle comme chez la femelle débute vers l'âge de six mois et dure jusqu'à la fin de leur vie même si leur fertilité peut diminuer avec l'âge. Il est préférable d'attendre l'âge de un an avant de les laisser se reproduire. Les mâles peuvent se reproduire tout au long de l'année alors que les femelles doivent attendre l'étape de l'oestrus pendant leurs « chaleurs » (étape accompagnée d'un écoulement vaginal sanglant éclairci et pendant laquelle la chienne acceptera l'accouplement). L'accouplement dure une vingtaine de minutes en moyenne. La durée de la gestation est d'environ 63 jours. Le nombre de chiots par portée varie entre 2 et 12. Il est important de souligner que tous ces éléments peuvent varier pour chaque race de chiens, il s'agit ici de données moyennes.

Some category animals