Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les poutous

Se galocher, se taper la bise, se bécoter... On connait les 1001 manières de parler du bisou, mais sait-on vraiment tout sur cet acte tendre ? A l'occasion de la journée internationale du baiser, le 6 juillet, on vous a dégoté des faits surprenants autour du "kiss".

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les poutous
© Thibault camus/AP/SIPA

La France et les baisers, c'est une longue histoire d'amour. Nous ne sommes pas les derniers pour nous "bécoter sur les bancs publics" ou pour nous faire des "big bisous". Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'on parle de French Kiss pour désigner un baiser bouche ouverte. Cette appellation d'origine pas tout à fait contrôlée a été inventée par les Américains pendant la Première guerre mondiale pour se moquer de nos compatriotes, bien trop délurés et libérés sexuellement à leurs yeux. Aujourd'hui, le terme s'est étendu à l'ensemble de la planète, mais nous continuons à être perçus comme des accros aux bisous. Si dans certains pays, comme aux Etats-Unis ou en Angleterre, on préfère se donner un hug qu'un kiss, en France on est friand de la bise : on en fait 1, 2, 3 voire parfois 4 dans certaines régions pour saluer une personne. De quoi s'y perdre et avoir le tournis. Toutes les excuses sont bonnes pour se faire des bécots, au point que nous nous embrassons en moyenne 7 fois par jour selon une enquête réalisée par Stylight. Ce qui se révèle être largement supérieur à d'autres pays, comme en Allemagne on s'embrasserait 4 fois au quotidien. 

Bons baisers de l'étranger

Les pratiques varient selon les pays. En Serbie, une tradition impose que les bises données soient impaires, excepté les jours d'enterrement, où le chiffre doit alors être pair. Au Soudan, on s'embrasse rarement sur la bouche de peur de se faire voler son âme. Dans certaines parties du globe, s'adonner à cette pratique n'est pas forcément vu d'un bon œil. C'est le cas par exemple en Indonésie. Le dirigeant d'un district a mis en place un couvre-feu interdisant aux couples non-mariés de se rencontrer après 21 heures pour un rendez-vous galant et pour s'échanger des bisous. Les contrevenants s'exposent à un potentiel mariage forcé, après avoir reçu trois avertissements. Des lois incongrues sur les poutous trouvent également leur place dans les pays occidentaux. En Italie, il est interdit de s'embrasser dans une voiture tandis que dans l'état de la Floride aux Etats-Unis gare à ceux qui se risqueraient à embrasser leur femme sur la poitrine. Si aujourd'hui, on considère que la quasi-totalité de la planète pratique le baiser sur la bouche, cela n'a pas toujours été le cas. En 1864, un explorateur britannique raconte dans son ouvrage Savage Africa comment une princesse africaine dont il était tombé amoureux avait cru qu'il voulait la manger lorsqu'il avait voulu l'embrasser.

C'est bon pour la santé

Pour ceux qui sont plus adeptes des jeux de langue que des jeux de pied, félicitez-vous : s'embrasser serait bon pour la santé et ferait perdre des calories. C'est surtout le cas pour les French Kiss, car ils activeraient 12 muscles des lèvres et 19 muscles de la langue, permettant de brûler entre 2 et 3 calories par minute. Autre avantage du big bisou : il créerait un cocktail de neurotransmetteurs tels que la dopamine, l'endorphine, l'adrénaline et la sérotonine qui nous rendrait heureux et réduirait notre stress. On peut également reconnaître à notre fameuse galoche d'être une solution propreté pour nos quenottes. Un baiser entraîne une augmentation de la production de salive, permettant d'éliminer les dépôts restés sur nos dents après un repas et de renforcer l'émail grâce aux minéraux qu'elle contient. Autant de bénéfices que certains animaux semblent avoir compris. L'être humain n'est pas le seul à s'échanger des baisers. Nos amis les bêtes sont friands de bisous, plus ou moins à leur manière, et particulièrement les bonobos qui adorent le faire... avec la langue

Chiffres et records de bisous

Le baiser est partie intégrante de notre vie, puisqu'on passerait en moyenne 366 heures à embrasser notre partenaire amoureux. Guère étonnant lorsqu'on sait que chaque seconde dans le monde, 866 055 personnes s'embrassent en même temps. Si nous sommes fous de poutous, certains n'hésitent pas à établir de véritables records. En 2015, avait été enregistré le baiser le plus long jamais échangé. C'est un couple de Thaïlandais, qui pendant 58 heures, 25 minutes et 58 secondes, ont collé leurs lèvres entre elles. En 2009, Mexico avait battu le record du monde des baisers avec 39 897 Mexicains s'embrassant simultanément sur la Place de la Constitution. Le premier baiser de cinéma a lui été montré aux Etats-Unis en 1896 dans un film d'une minute intitulé The Kiss et réalisé par William Heise. Ce tendre bécot avait fait scandale lors de la sortie du court-métrage et les baisers dits à l'horizontal avaient été bannis de l'écran de 1930 à 1969. Seules étaient tolérées les embrassades debout ou assis. Concernant le premier bisou filmé entre deux hommes; il a fallu attendre 1927 avec Wings

Voir aussi :