Deux femmes célèbres donnent leur nom à des stations du métro parisien

Les deux nouvelles stations de métro de la ligne 4 seront baptisées d'après les noms de deux personnalités féminines : la chanteuse Barbara et la résistante Lucie Aubrac. Ce choix intervient après le vote de près de 30.000 Franciliens et révèle une féminisation progressive des sous-sols parisiens.

Deux femmes célèbres donnent leur nom à des stations du métro parisien
© Evgeniia Sobolevskaia/123RF

"Le vote a été franc et massif pour deux grandes figures féminines françaises originaires de l'Île-de-France et très aimées des Franciliens : Barbara pour la station située à Montrouge et Lucie Aubrac pour celle de Bagneux", a déclaré mercredi 20 juin Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France et d'Ile-de-France Mobilités. Après une consultation sur Internet d'un mois, 30.000 Franciliens ont participé à ce vote destiné à décider du nom des futures stations de la ligne 4 du métro. Trois propositions avaient été faites pour chaque arrêt en fonction des éléments géographiques ou des personnalités emblématiques de chaque commune traversée par la ligne. Pour Montrouge, on avait le choix entre Champs des oiseaux, Nina Simone ou Lucie Aubrac et du côté de Bagneux, on pouvait sélectionner Fort de Montrouge, Coluche ou Barbara. La grande résistante de la Seconde Guerre mondiale et l'interprète de l'Aigle noir ont largement été plébiscitées par les internautes.

Ces nouveaux noms de métro s'ajoutent à la très courte liste des stations consacrées à une personnalité féminine. Outre Louise Michel située sur la ligne 3, aucune autre ne porte uniquement le nom d'une femme. On trouve ainsi la station Pierre et Marie Curie sur la 7, Barbès-Rochechouart sur les 2 et 4 et depuis peu Europe - Simone Veil sur la 3. Cette nouvelle féminisation du métropolitain parisien a ravi la présidente de la région qui a déclaré : "Il est naturel que les stations de métro continuent de se féminiser progressivement en mémoire de ces femmes qui ont marqué les Franciliens et leur histoire." En espérant que cela continue de mener bon train.

Voir aussi :