#MaintenantOnAgit: les femmes deviennent actrices aux César

Après les BAFTA et les Golden Globe tout en noir, le cinéma français apporte son soutien aux femmes victimes de violences. Acteurs, producteurs et réalisateurs sont invités à arborer un ruban blanc, vendredi 2 mars, lors de la 43e cérémonie des César. Une initiative encouragée par une centaine d'actrices, signataires du mouvement #MaintenantOnAgit. Un Time's Up à la française.

#MaintenantOnAgit: les femmes deviennent actrices aux César
© James McCauley/Shutters/SIPA

"Pendant les César, nous allons tous porter un ruban blanc contre les violences faites aux femmes", a déclaré Alain Terzian, le président de l'Académie des César, lundi 26 février. Avant d'ajouter : "Avec détermination et conviction". Cette initiative est née de la Fondation des Femmes, une structure qui récolte des subventions auprès d'institutions privées et de particuliers afin de soutenir des associations d'aide aux victimes de violences sexuelles.  Pour promouvoir ce mouvement, une collecte de fonds a été lancée mardi 27 février avec le hastag #MaintenantOnAgit, soutenue par 130 personnalités. Parmi elles : les actrices Julie Gayet, Anais Demoustier, Vanessa Paradis ou Virginie Efira, l'écrivain Leila Slimani, les chanteuses Camélia Jordana et Christine and the Queens ou encore les réalisatrices Tonie Marshall et Sara Forestier. Cet appel aux dons a été publié sur le site de Libération et vise à soutenir les femmes prêtes à engager des avocats pour obtenir justice. Si la parole est aujourd'hui libérée, à la suite de l'affaire Weinstein, c'est l'action qui doit primer. 

Continuer la lutte

Les associations de défense des femmes sont assaillies de demandes depuis le déferlement planétaire des hashtags #balancetonporc et #MeToo. Toutefois, les moyens manquent cruellement et certaines d'entre elles sont contraintes de fermer leur standard téléphonique sous l'afflux d'appels. #MaintenantOnAgit souhaite récolter suffisamment de dons pour pallier aux besoins de ces associations. Des dons directement versés à 4 d'entre elles : le Collectif féministe contre le viol, l’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail, Prendre le droit à Rennes et l'Espace femmes de Haute-Savoie. Pour la fondatrice de la fondation, Anne-Cécile Mailfert, il est nécessaire que les femmes continuent à aller porter plainte, car "Twitter ne saurait être un tribunal", explique-t-elle dans Libé. Maintenant on agit, c'est surtout maintenant on donne, comme le signale l'appel des 130 personnalités: "Nous sommes inquiètes : mal accompagnées, les femmes sont vulnérables face à la justice. Il est temps d'agir. Ensemble, soutenons celles et ceux qui œuvrent concrètement pour qu'aucune n'ait plus jamais à dire #MeToo. Donnons." Aux Etats-Unis, le mouvement Time's Up a déjà récolté plus de 20 millions de dollars. En France, Maintenant On Agit espère collecter 1 million d'euros. 

Une cérémonie engagée

Si les quelques 1500 invités des César ne porteront pas que du noir, ils se verront distribuer à l'entrée de la salle Pleyel un petit ruban blanc. Un signe de solidarité pour rappeler les abus subis par les femmes dans le monde du cinéma, et au quotidien de manière plus générale. Pour le maître de cérémonie de cette 43e édition, Manu Payet, il était inenvisageable de ne pas faire des César un espace d'engagement contre les violences faites aux femmes. L'humoriste a expliqué sur TMC : "Il est à mon sens absolument hors de question de passer à côté et de faire comme si cela ne s'était pas passé cette année [...] Ce n'est même plus un fait d'actualité, c'est un fait de société". Reste à voir si les stars joueront le jeu le 2 mars et si les dons seront proportionnels à la mobilisation.

Voir aussi :