Françoise Nyssen : le suicide de son fils

Françoise Nyssen © PDN/SIPA
Douleur de la perte d'un enfant. La ministre de Culture Françoise Nyssen s'est confiée sur le suicide de son fils Antoine, dyslexique et dyspraxique, qui a mis fin à ses jours en 2012 à 18 ans. "Quand on est face à Emmanuel Macron, on a le sentiment qu'il voit le monde tel qu'il va devenir. J'ai eu un enfant précoce, il y avait ça dans son regard, le fait de voir devant. [...] La question du bonheur est difficile pour moi et en même temps il me donne de la force", explique au JDD l'éditrice qui a fondé l'Ecole du Domaine des possibles, une struc­ture spécia­li­sée pour les enfants qui comme son fils ne rentrent pas dans le système scolaire clas­sique.