Lara Stone : rencontre avec l'icône pour Majestic Filatures

Captivante devant l'objectif et authentique en dehors, le top Lara Stone nage avec brio entre deux eaux. À l'occasion de sa collection capsule automne-hiver 2018-2019 avec Majestic Filatures, nous avons discuté avec le mannequin star.

Lara Stone : rencontre avec l'icône pour Majestic Filatures
© Majestic Filatures

Une chevelure blonde comme les blés, un diasystème ensorcelant, une poitrine hors norme et même un nom qui sonne comme un emprunt tant il en impose : Lara Stone avait tout d'un top. Elle l'est devenue. Repérée à 12 ans dans le métro parisien, l'Anglo-Néerlandaise signe quelques années plus tard chez IMG, Son physique atypique pour un mannequin (comprendre : avec des formes) fait d'elle un OVNI bientôt omniprésent dans les pages mode des plus grands magazines. Calvin Klein puis L'Oréal Paris tombent sous le charme et la choisissent comme égérie. Le succès la mène jusque dans le classement Forbes des mannequins les mieux payés du monde en 2011. Un parcours comme la mode en fait peu. Pourtant, pas une once de prétention n'est venue ternir la mine angélique de Lara Stone. C'est une jeune femme au regard doux, délicate et modeste, qui nous reçoit en cette fin d'après-midi du mois de juillet à l’hôtel Montaigne à Paris. Celle qui subjugue dans les clichés de Mert et Marcus ou Mario Sorrenti, fascine dans le calendrier Pirelli, squatte toujours les unes à l'âge (canonique pour l'industrie) de 35 ans est avant tout un être discret qui ne fait pas du tumulte du milieu sa priorité. Sans doute est-ce ce naturel qui a séduit la marque de t-shirts haut de gamme Majestic Filatures. Après une première collaboration pour une campagne estivale, la griffe a décidé de lui rendre hommage dans une capsule d'essentiels confortables, comme ceux qu'elle aime porter dans sa vie londonienne de tous les jours, loin des projecteurs. Rencontre. 

Le Journal des Femmes : À travers cette collection, Majestic Filatures a voulu vous rendre hommage. Qu'est-ce que ça fait d'être une icône ? 

Lara Stone : À vrai dire, je ne suis un peu gênée de parler de ça. J'ai été très surprise qu'ils fassent cette collection. Je trouve que c'est très gentil et je suis vraiment honorée. 

Comment est-ce que la collaboration s'est initiée ?

Nous avions déjà fait une campagne ensemble et nous avions parlé de faire une capsule. Je leur ai confié mes envies en matière de couleurs et de formes. Ils se sont servis de tout ça pour réaliser la collection. 

Si vous deviez porter le nom de quelqu'un sur un t-shirt, lequel choisiriez-vous ? 

Je pense que ce serait Carine (Roitfeld NDLR). Je l'adore, je pense que c'est une femme incroyable. Je travaillais beaucoup avec elle auparavant, moins récemment. Mais nous restons toujours en contact. C’est un peu ma "fashion mom".

Quelle qualité recherchez-vous dans un vêtement ? 

Le confort est important pour moi. Je n'aime pas trop être serrée, ou les vêtements difficiles à enfiler ou a enlever. Quand une tenue est trop compliquée, difficile à mettre seule, je laisse tomber. Le matin, je dois préparer mon fils et c'est plus important pour moi que d'être jolie sur le chemin de l'école. J'enfile un jean, un t-shirt et mes Birkenstocks et je suis prête à partir. 

Qu'est-ce qu'un basique pour vous ? 

Je dirai un t-shirt noir, à col rond, plutôt cintré mais pas trop à cause de ma poitrine. 

 

@majesticfilatures by @studiofredmeylan #209ruesainthonre #lebonmarche

Une publication partagée par Lara Stone (@lara_stone) le

Vous portez des t-shirts d'homme ? 

Oui j'aime les t-shirts masculins, mais pas trop oversized. C'est difficile d'un trouver un de bien. Mon compagnon en a quelques uns, qui ne lui vont plus donc ils sont à moi maintenant. Vous voyez comment ça marche.  

C'est votre uniforme du quotidien ? 

Dans ma vie de tous les jours, je ne fais pas d'efforts. Je dois promener mon chien, aller au parc, à la gym. Je préfère m'habiller pour le soir. 

Qu'est-ce que vous portez, pour sortir ? 

Là encore, je reste assez simple. Je mise sur une jolie petite robe. J'aime bien les robes courtes, mais avec des manches pour ne pas avoir l'air trop nue. La classique petite robe noire avec une belle coupe. 

Vous faites preuve de beaucoup d'autodérision sur Instagram. Pensez-vous que ce soit un bon outil pour reprendre les commandes de votre image ? 

Je pense que c'est un endroit où je peux complètement être "moi". D'un autre côté, c'est compliqué à gérer pour moi parce que je suis quelqu'un de privé. J'ai ma vie, avec mon fils, et je ne vois pas pourquoi elle se retrouverait sur Internet. C'est un équilibre a trouver. Après je ne pense pas que les gens veuillent me voir assise par terre en train de jouer avec des Lego (rires). 

Collection Majestic Filatures X Lara Stone, disponible dès fin août en magasins et sur majesticfilatures.com