Logement étudiant : quelles sont les aides ?

Votre ado projette d'étudier loin de la maison après son bac ? Il va lui falloir trouver un appartement d'ici la rentrée. Quelles sont les aides de la Caf ? Quelles démarches effectuer et comment s'y prendre ? On vous guide.

Logement étudiant : quelles sont les aides ?
© Goodluz

[Mise à jour du 11/06/2018]. Le coût d'une location d'un logement étudiant coûte en moyenne 499 euros (charges comprises), pour un studio en France. Mais les prix diffèrent selon les villes, et la capitale est sans surprise la plus chère. Ainsi, un étudiant devra débourser 830 euros par mois à Paris, 706 euros à Nanterre et 695 euros à Créteil, contre 327 euros à Brest, 331 euros au Mans, et 332 euros à Poitiers. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par LocService.fr auprès de 43 145 demandes de locations étudiants sur un an. Outre Paris et l'Ile-de-France, c'est à Lyon, Bordeaux, Toulouse et Nantes que les étudiants posent généralement leurs valises pour étudier. Le premier logement représente donc une dépense considérable, et les parents se portent souvent garants (dans 91% des cas). Dans le cas contraire, la Caution Locative Etudiant (ou Visale) permet de fournir aux étudiants une caution garantie par l'Etat. Alors que le baccalauréat approche et que les réponses aux vœux d'orientation sur Parcoursup tombent, il est temps de vous renseigner sur les logements pour la rentrée de septembre, d'autant plus si votre ado compte poursuivre ses études loin du domicile familial. Quelles sont les différentes aides au logement ? Qui peut en bénéficier et comment s'y prendre ? Nos conseils pour bien vous organiser avant la rentrée des classes.

Quelles sont les aides au logement ?

La Caf propose plusieurs types d'aides selon la situation familiale de l'étudiant et la nature du logement choisi (logement privé, sociaux type HLM ou CROUS, colocation...). Elles sont versée directement au propriétaire afin de diminuer le montant de votre loyer.

  • L'allocation de logement social (ALS) pour les étudiants célibataires ou en couple, sans personne à charge. Elle est généralement versée lorsque l'étudiant ne peut prétendre à l'ALF ni à l'APL.
  • L'allocation de logement à caractère familial (ALF) pour les étudiants célibataires ou en couple, avec une personne à charge (en métropole ou dans les Dom),
  • L'aide personnalisée au logement (APL) pour les étudiants sans personne à charge, célibataires ou en couple, vivant dans un logement conventionné.

Logement étudiant : quelles conditions ?

Vous souhaitez savoir si votre enfant pourra bénéficier d'aides au logement à la rentrée prochaine ? Sachez que quatre conditions doivent être réunies pour bénéficier de l'APL, de l'ALS ou de l'ALF. L'étudiant doit tout d'abord être ressortissant français, louer un logement décent (répondant à des critères de surface et de confort minimum et sans risque de porter atteinte à la sécurité et à la santé du locataire). Celui-ci ne pas avoir de lien de parenté avec le propriétaire et ses ressources (salaire, bourse étudiant, pension alimentaire...) doivent être inférieure à un certain plafond. Bon à savoir : si vous percevez une aide au logement, sachez que vous ne serez plus considéré comme étant "à charge" pour vos parents. Ainsi, s'ils perçoivent des prestations familiales, vous devrez choisir entre votre situation d'allocataire et la qualité d'enfant à charge.

Simulateur en ligne

Rendez-vous directement sur le site de la Caf, pour déterminer la somme qui peut vous être allouée. Elle est calculée en fonction du montant du loyer et de la situation géographique de votre futur appartement, mais aussi de vos revenus et de votre situation familiale. Ainsi, en connaissant le montant de l'aide que vous pourrez percevoir, vous pourrez mieux choisir votre appartement, en fonction de votre budget. Il est à noter que les revenus des parents ne sont pas pris en compte dans le calcul des aides au logement qui lui sont attribuées. Néanmoins, il est conseillé aux parents de calculer s'il est plus avantageux pour eux de continuer à rattacher ou non leur enfant au foyer lors des déclarations d'impôts, afin de ne pas perdre de prestations familiales. Cliquez ici pour faire une simulation sur le site de la Caf.

Quelles démarches effectuer ?

Votre enfant a trouvé son futur logement étudiant et vient de recevoir les clés de son premier appartement ? Avant de fêter sa pendaison de crémaillère, il est temps pour lui de préparer les documents nécessaires pour faire sa demande d'aide au logement, sur le site de la Caf. Vous pouvez entamer les démarches dès que le logement a été trouvé (signature du bail et remise des clés). Il faudra présenter : le contrat de location ou le bail, un RIB (format BIC/IBAN), le montant des revenus des parents des deux dernières années, le numéro d'allocataire des parents (et leur Caf d'appartenance s'ils sont allocataires), ainsi que les coordonnées du bailleur, et le montant du loyer. Dans le cas d'une location, la quittance de loyer et le bail doivent toujours être libellés au nom de l'étudiant, qui fait la demande d'aide au logement. Une fois que la demande d'aide au logement est validée, l'étudiant peut suivre son dossier grâce à son numéro d'allocataire et son code personnel, via l'application "mon compte" sur mobile. Le premier versement est généralement perçu dans les deux mois qui suivent la demande d'aide aux logement. 

Rendez-vous sur le site de la Caf pour faire votre demande d'aide au logement en ligne

Bon à savoir : 

- Les étudiants salariés peuvent bénéficier d'une aide au logement. Néanmoins, les modalités de prise en compte de leurs ressources diffèrent s'ils dépendent du régime général de la sécurité sociale ou du régime étudiant. 

- Les étudiants français qui partent à l'étranger poursuivre leur cursus universitaire ne peuvent bénéficier des aides au logement.

- Les étudiants boursiers peuvent prétendre à l'allocation au logement. S'ils sont hébergés par le Crous par exemple, ils devront fournir une attestation téléchargeable dans le portail "Mes services".

Lire aussi