Méthode Montessori : qu'est-ce que c'est ?

La méthode Montessori est une pédagogie éducative basée sur la liberté de l'enfant dans le choix de ses activités, l'apprentissage par l'expérimentation et l'autonomie. Par où commencer ? Comment s'applique-t-elle au sein d'une école ? Zoom sur cette pédagogie qui "apprend à faire tout seul".

Méthode Montessori : qu'est-ce que c'est ?
© Oksana Kuzmina - 123RF

[Mis à jour le 28/05/2018] Développée par Maria Montessori, l'une des premières femmes médecins en Italie, la pédagogie Montessori est une méthode d'éducation alternative basée sur la confiance en soi, l'autonomie, les expérimentations et l'apprentissage en douceur. Ses objectifs : favoriser l'éveil, les sens, l'ouverture au monde et le développement de l'enfant tout en respectant son rythme d'apprentissage et ses centres d'intérêts. Pourquoi la pédagogie Montessori tente-elle de plus en plus de parents ? Quels sont ses grands principes ? Est-elle adaptée à tous les enfants ? Comment reconnaître une bonne école Montessori ? On fait le point avec Emmanuelle Opezzo, fondatrice de Koko Cabane, qui propose des ateliers basés sur la méthode Montessori.

Débuts, définition, principes... Qu'est-ce que la méthode Montessori ?

Tout commence en 1899 : les recherches de Maria Montessori, médecin et militante active pour la reconnaissance des droits de l'enfants, se portent principalement sur les enfants avec une déficience mentale ou porteurs de troubles mentaux, qu'elle rencontre dans des asiles et des cliniques psychiatriques. Pendant plusieurs années, elle étudie leurs comportements, leur sens de l'observation, leurs atypicités et met en lumière plusieurs principes éducatifs qui semblent être adaptés à ces enfants. En parallèle, elle forme plusieurs éducateurs à ce qui était appelé à l'époque "l'observation et l'éducation d'enfants faibles d'esprit" et parvient à ce que ces enfants "déficients" apprennent à lire, à écrire, voire à passer des examens. En 1901, elle est parfaitement convaincue que ses méthodes peuvent s'appliquer à des enfants non porteurs de troubles mentaux. Ainsi, en 1907, sa première école ouvre ses portes à Rome. La méthode Montessori est née. 

En quoi consiste cette méthode ? La pédagogie Montessori s'appuie sur plusieurs principes : elle distingue des périodes dites "sensibles" chez l'enfant, c'est-à-dire des moments pendant lesquels il sera le plus susceptible de développer un type de compétence. On distingue ainsi différentes étapes d'apprentissage chez l'enfant : le langage, la coordination des mouvements, l'ordre, le raffinement des sens, le comportement social et la préhension des petits objets. D'ailleurs, le matériel sensoriel destiné à l'apprentissage est spécifique et repose sur l'utilisation des cinq sens. Il faut savoir que l'enfant apprend une nouvelle étape seulement quand la précédente est déjà bien intégrée. Mais tous les enfants peuvent-ils apprendre avec la pédagogie Montessori ? "Aucun profil spécifique ne prévaut plus qu'un autre pour la pédagogie Montessori, affirme Emmanuelle Opezzo. Cette pédagogie est universelle et intemporelle et convient donc à chaque enfant. Son matériel concret et scientifique mène l'enfant vers la pensée abstraite et permet à chacun d'évoluer au gré de ses sensibilités et de ses besoins." Enfin, le bilinguisme est l'une des spécificités de la méthode Montessori : l'enfant a alors, dès la maternelle, un référent francophone et un autre anglophone. 

Matériel pour apprendre à lire et à compter

Les enfants de 3-4 ans sont particulièrement réceptifs aux premiers apprentissages du langage écrit. Grâce à la méthode Montessori, il est possible de les sensibiliser à la reconnaissance des sons et des lettres grâce à du matériel concret. Petit à petit, ils apprennent à associer les sons aux symboles et la lecture devient une activité de synthétisation. "La lecture est avant tout une activité ludique synonyme de joie pour l'enfant qui accède de manière simple et naturelle à ce code culturel. La pédagogie Montessori fait en sorte de conserver cette fraîcheur", résume Emmanuelle Opezzo, Parmi les outils pédagogiques nécessaires pour la méthode Montessori, il y a : les lettres rugueuses, les perles du serpent, les ardoises ou la banque des nombres. Leur particularité est de faciliter l'autocorrection afin de développer l'autonomie de l'enfant. Comment se déroule la méthode des lettres rugueuses ? Les lettres rugueuses sont incontournable de l'entrée dans l'écrit par la méthode Montessori. Elles sensibilisent l'enfant au mouvement de l'écriture (sens et trajectoire du geste) et facilitent la compréhension de la relation entre le symbole et le son. Concrètement, l'enfant touche les cartes tout en prononçant le son associé. On lui propose ensuite de dessiner les lettres avec une craie ou des les former dans de la semoule ou du sable, avant de passer à l'écriture dans des cahiers à grands intervalles de lignes. Enfin, apprendre à compter peut se faire grâce à des petites bûchettes de taille et de couleurs différentes afin que cette initiation au calcul soit plus concrète et visuelle pour l'enfant. 

Montessori : des jeux pour bébé

Les bébés apprécient de rester dans l'environnement proche de leurs parents. Ainsi, ils peuvent les observer dans leurs tâches quotidiennes. C'est aussi idéal pour les parents, qui peuvent ainsi voir évoluer leurs enfants, "Observer son enfant pendant qu'il évolue en libre motricité dans l'exploration de son environnement domestique, à la découverte de jouets simples et sensoriels est la meilleure manière de transposer l'essence de la pensée Montessori chez soi. Cela renforce la conscience d'être, la sécurité, le lien d'attachement de l'enfant", explique Emmanuelle Opezzo. Hochets, grelots ou disques, balles et coussins sensoriels, bancs à marteler, puzzles à encastrer... Plusieurs marques proposent des jouets inspirés des préceptes Montessori à l'instar d'Oxybul éveil et jeux et de sa gamme Ateliers Montessori. Les magasins Nature & Découvertes et d'autres magasins de jouets proposent également des jeux Montessori pour bébé. 

    Ecole Montessori : comment ça marche ?

    La plupart des écoles Montessori sont des écoles maternelles hors contrat. Contrairement aux écoles classiques, elles privilégient les activités individuelles plutôt que les activités collectives. Dans une école Montessori, l'enfant va en effet seul vers le matériel qu'il choisit pour apprendre, et matériel après matériel, construit son apprentissage. La notion de liberté est donc au centre de l'éducation. On considère que l'enfant choisit un matériel car il se situe dans une "période sensible" propice à cet enseignement. L'enseignant est appelé "guide" car son rôle est différent de celui d'un enseignant de l'Education Nationale. En particulier, une fois que l'enfant a compris comment fonctionne le matériel, le guide reste en retrait afin de laisser l'enfant autonome dans son exploration : les rythmes de l'enfant sont respectés et aucune activité lui est imposée. L'enfant se dirige naturellement vers l'activité qui lui convient en fonction de sa propre évolution. Il n'empêche que "les écoles Montessori respectent les fondamentaux requis par l'Education nationale et vont bien au-delà puisque les enfants manipulent tôt les grands nombres et les lettres, font des opérations et découvrent le plaisir de la lecture. La coopération entre les enfants d'âges mélangés vient également remplacer la compétition et la comparaison qui existent plus communément dans le système classique", complète Emmanuelle Opezzo. "La pédagogie Montessori développe le plaisir d'apprendre, nous avait expliqué la directrice pédagogique de Prunelle School dans un précédent dossier. Certains pensent que les enfants sont livrés à eux-mêmes. Pas du tout. Ils sont mis en face de leurs responsabilités, font des choix dès le plus jeune âge, dans leur apprentissage. Le fait d'évoluer dans une classe avec des âges différents garantit aussi un certain calme : les grands protègent les petits et les petits se sentent mis en valeur. Si l'un d'eux s'agite, il réfléchit un moment à son comportement et cela suffit à ce que tout rentre dans l'ordre."

    Et après le CE2 ? A la Prunelle School, "nous prenons les enfants en charge jusqu'à leurs 8 ans. Lorsqu'ils enchaînent avec le CE2, tout se passe au mieux. En effet, au fur et à mesure, nous leur apprenons à rester de plus en plus assis en classe et à moins se promener pour aller de matériel en matériel. En général, ils sont plus avancés - ils apprennent à lire à 4 ans et demi - et sont à l'aise aussi en calcul, grâce au matériel qui leur permet de passer du concret à l'abstrait. Le seul écueil serait qu'ils puissent s'ennuyer un peu !" Et après ? "Les enfants ont acquis pour le reste de leur vie la liberté de choix, mais ont aussi développé un bien-être qui vient du plaisir d'apprendre, l'autocorrection et l'autonomie en général." Dans les pays scandinaves et aux Etats-Unis, l'utilisation de la pédagogie Montessori est plus développée que sur le territoire français. La directrice pédagogique estime que c'est dû à une méconnaissance de la méthode en France, mais aussi au fait que "cette pédagogie est assez coûteuse. Nous avons maximum 20 enfants par classe avec deux guides contre 30 enfants dans les écoles de l'Education Nationale. Le matériel Montessorien est également assez coûteux".

    Une journée-type dans une école Montessori

    A la Prunelle School, les enfants sont divisés en trois classes : les 2½ ans-3 ans, les 3-6 ans et les 6-9 ans.

    • 9 heures : Les enfants sont invités à choisir un matériel. Pendant ce temps, le guide présente à l'un d'entre eux un nouveau matériel. Une fois celui-ci maîtrisé, il prend en charge un autre enfant de manière individuelle. "Nos classes ont des effectifs réduits, explique la directrice pédagogique. Nous comptons un adulte pour 8 enfants. Notre classe des 2-4 ans comprend 11 enfants et donc deux adultes dont un guide montessorien et un anglophone. Nous développons en effet l'apprentissage dans les deux langues." Les enfants se regroupent ensuite pour une partie "langagière" autour d'un thème. "Cela peut être les 5 sens, les châteaux, l'hiver... Nous apprenons des poésies, chantons des chansons en rapport avec le thème et à l'aide de photos et d'objets en trois dimensions, faisons des associations entre français et anglais."
    • 11h30 : Les enfants se mettent en cercle et récapitulent les acquis de la matinée et chacun s'exprime pour dire ce qu'il ressent, une donnée très importante dans la pédagogie.
    • 11h45 : Les enfants mettent la table. "Les grands, que l'on appelle "normalisés" car ils ont acquis le matériel montessorien, montrent aux petits comment s'y prendre. Ils le font de façon naturelle et les petits sont motivés par cet apprentissage. C'est aussi une manière de devenir autonome pour eux. Au moment de débarrasser la table puis de la nettoyer, nous explorons encore de nouvelles façons d'apprendre : selon la façon dont on essuie la table, on peut y dessiner des cercles qui aideront à l'acquisition de l'écriture par exemple…", reprend la montessorienne.
    • L'après-midi : Les plus petits font la sieste. Pour les grands, c'est le moment de l'éveil musical et de la relaxation. On leur propose également des activités artistiques ou culinaires, toujours en fonction de leurs goûts et de leurs centres d'intérêts.

    Paris, province... Où trouver une école Montessori ?

    Ecoles bilingues maternelles ou primaires, Maisons de l'enfant, ateliers, associations... Il existe de nombreux lieux qui utilisent la méthode Montessori, avec des équipements agrées Montessori, des éducateurs dûment formés et à des prix différents. Avant de faire votre choix, n'hésitez pas à prendre contact avec différentes écoles, à rencontrer l'équipe pédagogique et à visiter l'établissement. Il y a un peu plus de 30 écoles Montessori autour de Paris et en banlieue, mais il y a des établissements certifiés Montessori un peu partout en France (Tours, Orléans, Metz, Limoges, Marseilles, Lyon, Nantes, Nancy, Dijon...). Trouvez les écoles Montessori les plus proches de chez vous

    Montessori : notre sélection de livres

    © Larousse

    Si la pédagogie Montessori est enseignée à l'école, elle peut également s'appliquer à la maison. Pour cela, les parents qui souhaitent développer l'autonomie de leur enfant peuvent avoir recours à des jeux sensoriels inspirés de la pédagogie Montessori et peuvent s'initier à cette méthode grâce à différents livres. Toutefois, pour Emmanuelle Opezzo, il faut distinguer la maison de l'école. "De nombreux parents sont séduits par les apprentissages fondamentaux que propose la pédagogie Montessori. Ils doivent toutefois être étayés par la découverte du monde, les activités du quotidien, la nature… Il est également nécessaire de prendre en compte les émotions de l'enfant, ses besoins, son rythme…" 

    • 65 activités Montessori pour les 6-12 ans (L'univers, le système solaire et la Terre), aux éditions Nathan.
    • Vivre la pensée Montessori à la maison d'Emmanuelle Opezzo aux Editions Marabout.
    • Apprends-moi à faire seul de Charlotte Poussin aux Editions Eyrolles.
    • Les lois naturelles de l'enfant de Céline Alvarez aux Editions Les Arènes.
    • L'esprit absorbant de l'enfant de Maria Montessori aux Editions Desclée de Brouwer.
    • L'éveil musical d'après la pédagogie Montessori, de Lydie Maud aux Editions Eyrolles.
    • Mes petits ateliers Montessori  : mon alphabet mobile aux Editions Larousse. 
    • Ma bibliothèque Montessori : 100 petits cailloux aux Editions La librairie des écoles
    • Collection Montessori à la maison "Apprendre à faire seul", "Explorer la nature", "Découvrir les 5 sens", aux éditions Eyrolles.
    • Collection d'albums "Ma Journée Montessori", (dès 1 an) : "Maxime se réveille", "Maxime s'habille", "Le petit-déjeuner", "Maxime va au parc" aux éditions Bayard Jeunesse.
    • "Grands apprentissages Montessori pour petites mains". 60 recettes et 70 ateliers Montessori pour des enfants autonomes et épanouis, éditions Marabout.
    • Mes premiers ateliers Montessori (Mathématiques, langage, vie sensorielle...) aux Editions Hatier

    Lire aussi :