Le nombre d'IVG en hausse chez les adolescentes

Plus 22 % : telle est l'impressionnante progression du nombre d'interruptions volontaires de grossesse (IVG) pratiquées chez des adolescentes entre 2002 et 2009.

Le nombre d'IVG en hausse chez les adolescentes
© © herreneck - Fotolia.com

Lors du Forum du droit à l'lVG, le Pr Israël Nisand s'est inquiété de cet état de fait. Selon lui, cette augmentation provient notamment du fait que, contrairement à l'avortement qui est un acte anonyme et gratuit, la pilule, elle, est payante et nominative, ce qui peut dissuader les jeunes filles. Ce gynécologue du CHU de Strasbourg dénonce également l'absence d'éducation à la sexualité dans les établissements scolaires, alors qu'il s'agit d'une obligation légale.

Et de prendre l'exemple de l'Alsace où le nombre d'IVG a fortement diminué avec la mise en place d'un dispositif qui permet aux jeunes filles de se faire prescrire la pilule de façon gratuite et anonyme.