Les élèves évalués à la rentrée, dès le CP

Les compétences des écoliers seront évaluées dès septembre en début de CP, de CE1, de 6e et de seconde générale, technologique et professionnelle. A quoi vont servir ces nouvelles évaluations ? On fait le point.

Les élèves évalués à la rentrée, dès le CP
© 123rf-Dmitriy Shironosov

[Mis à jour du 3/08/2018]. Le Premier ministre Edouard Philippe et Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education ont annoncé de nouvelles mesures pour transformer le service public de l'Education, parmi lesquelles la mise en place d'évaluations des acquis des élèves dès la rentrée de septembre. Dès leur retour de vacances, les écoliers passeront donc des tests en début de CP et au milieu de l'année, en début de CE1, de 6ème ainsi qu'au début d'année en seconde générale, technologique et professionnelle. "Une véritable culture de l'évaluation, transparente et publique, doit se déployer au service de la réussite des élèves et de la qualité de la vie scolaire", a annoncé le ministère dans un communiqué du 2 août 2018. Enfin, "pour assurer une évaluation régulière et transparente des établissements scolaires, une instance d'évaluation sera créée par voie législative au 1er  trimestre 2019" précise le Premier ministre Edouard Philippe.

L'an dernier, les élèves de CP étaient évalués en début d'année, tandis que les collégiens planchaient sur des exercices de français en novembre. Ces tests visent à évaluer les compétences des élèves en langue et en mathématiques. L'occasion pour les professeurs d'adapter leur enseignement en fonction de leur classe, et d'accompagner les élèves qui seraient en difficulté scolaire. En 2017, les écoliers avaient passé des tests et des exercices d'écriture d'une durée de deux heures, pour évaluer leur niveau de langage oral, de lecture, leur compréhension de l'écrit, ainsi que leur capacité à être attentifs. "En mathématiques, les situations d'évaluation proposées portent sur les premières compétences relatives à la construction du nombre, aux premières capacités de calcul et d'identification de formes géométriques, en ciblant notamment le dénombrement, la décomposition/recomposition d'un nombre, la connaissance de la suite numérique", précisait le ministère de l'Education. Ces évaluations, corrigées par leur professeur, étaient alors transmises aux parents d'élèves, et de manière anonyme à un inspecteur de l'éducation nationale, pouvant ainsi déterminer les besoins pédagogiques et les actions à mener localement. Pour les collégiens faisant leur première rentrée en 6e, les tests d'une durée d'une heure étaient pratiqués sur des outils numériques en ligne, dont les données permettaient d'adapter les pratiques pédagogiques des enseignants en fonction du niveau des élèves.

Rappelons que de nombreux changements évoqués au cours de l'année seront effectifs dès la rentrée des classes 2018 comme le Plan Mercredi, les classes allégées ou encore l'interdiction des téléphones portables dans l'enceinte des établissements scolaires. Le Gouvernement entend poursuivre cette dynamique de transformation en lançant de nouvelles réformes qui devront aboutir à des améliorations concrètes tout au long du quinquennat, et permettre à notre pays de retrouver son rang en tant que référence sur le plan éducatif. "Le Gouvernement entend poursuivre cette dynamique de transformation en lançant de nouvelles réformes qui devront aboutir à des améliorations concrètes tout au long du quinquennat, et permettre à notre pays de retrouver son rang en tant que référence sur le plan éducatif", précise le gouvernement. 

Lire aussi