Dis Maman, pourquoi on déménage ?

Moment marquant pour les parents, le déménagement l’est aussi pour les enfants, qui craignent de quitter leur maison, leurs copains... Bref, leurs repères. Voici quelques conseils pour éviter drames et angoisses.

Dis Maman, pourquoi on déménage ?
© Andres Rodriguez

Ça y est, la décision est prise : vous allez déménager. Changement de ville et/ou de vie, le déménagement est toujours un grand moment. Cet événement majeur marquera la vie de toute la famille, des petits comme des grands. Mais quitter un endroit pour un nouveau décor, de nouvelles habitudes, de nouveaux amis, etc., n’est pas simple. Encore moins pour les enfants. Tous peuvent être affectés, quel que soit leur âge, même si la période la plus critique se situerait entre six et douze ans. Pleurs, cauchemars, perte d’appétit… Les réactions peuvent être extrêmement variées. Alors, comment aborder le sujet avec son enfant ? Comment le préparer au mieux ? Nos conseils.

Le rassurer. Tout d’abord, il est important de montrer à l’enfant que ce déménagement sera positif pour lui. Il ne faut ainsi pas hésiter à lui décrire son prochain environnement, afin de l'aider à s'y projeter, tout en stimulant son imagination. S’il rechigne à l’idée de quitter sa chambre, dites-lui par exemple que la prochaine sera plus grande, plus belle ou qu’il aura un jardin pour jouer. Inutile toutefois d’idéaliser au risque de le décevoir et de devoir ensuite réparer les dégâts ! Soyez également attentif à ses impressions et incitez-le à se confier, histoire qu'il ne s'angoisse pas face à des questions sans réponses et sur lesquelles il risque de se faire de fausses idées. Avec l’approche du déménagement, votre petit peut par exemple être persuadé que tous ses jouets seront jetés ou qu’il n’aura plus son lit. Si vous avez des doutes, questionnez-le sur ses impressions, ses éventuelles craintes… Vous pourrez ainsi le rassurer et lever ses inquiétudes.

Partager ses sentiments. Si vous, en tant que parent, avez des doutes, des angoisses, etc., c’est normal. Mais comme les enfants ressentent tout, votre angoisse peut le perturber. Sans dramatiser, n'hésitez donc pas à lui dire ce que vous ressentez, tout en compensant avec les points positifs que ce changement va apporter. Montrez à votre enfant que malgré vos craintes, vous restez confiant en l’avenir. Le fait d’exprimer ses sentiments est une bonne manière de le rassurer.

Impliquer son enfant. Si votre enfant a envie de vous aider à faire les cartons, ne l’empêchez pas ! Il peut par exemple s’occuper des cartons de ses jouets, de ses livres, de ses petits objets, etc., et en profiter pour trier ses affaires. Evitez par ailleurs de jeter ses objets dans son dos. Demandez-lui plutôt son accord, cela vous évitera toute crise de larmes plus tard. Vous pouvez également le charger de numéroter les cartons de la maison. Bref, le faire participer à cet événement permet de le responsabiliser et de le valoriser. Si vous envisagez des travaux ou que vous changez la décoration de sa chambre, pourquoi ne pas lui demander ce qu’il en pense ? Choisir avec lui son papier-peint, ses rideaux, des éléments de décoration, etc., le divertira et lui apportera une grande satisfaction. Il sera sans aucun doute très impatient de dormir dans sa nouvelle chambre !

Lui montrer son futur environnement. Emmener l’enfant voir sa nouvelle maison peut être aussi un bon moyen de le rassurer. Il visualisera ainsi clairement où il vivra dans les prochains mois. Expliquez-lui à quoi correspond chacune des pièces, où vous comptez mettre le canapé, la table, le lit… Si votre enfant doit changer d’école ou de crèche, il n’est pas superflu d’aller la visiter avec lui. Le jour J, il appréhendera moins de vous quitter.

Lire aussi