Quelles marques de couches contiennent le moins de résidus toxiques ?

Les couches pour bébé ne sont pas exemptes de substances toxiques, révèle une nouvelle enquête de 60 Millions de consommateurs. Découvrez celles qui sortent du lot.

Quelles marques de couches contiennent le moins de résidus toxiques ?
© Oksana Kuzmina-123RF

L'enquête du magazine 60 Millions de consommateurs publiée l'an dernier révélait la présence de dioxines, de résidus de glyphosate et d’autres pesticides dans certaines marques de couches-culottes. Un an après, de nouvelles analyses ont été effectuées et les résultats semblent encourageants : "le nombre de couches ne contenant aucune trace est plus important qu'en 2017", précise le magazine dans son numéro de septembre 2018. Néanmoins, d'autres marques de couches pour bébé qui se disent pourtant "écologiques" contiennent encore des substances toxiques. 

Si les couches Pampers Baby Dry affichaient de mauvais résultats l'an dernier en raison de  traces de pesticides, de dioxines et de furanes, suspectées de perturber le système hormonal, la marque semble avoir amélioré la qualité de ses produits, notamment avec les couches Pampers Premium protection. "Preuve que l'objectif zéro résidus toxiques dans les couches est atteignable, et cela dans des délais relativement courts", précise l'association de consommateurs. Par ailleurs, les couches Joone Protection premium font figure de bon élève et obtiennent la meilleure note du classement. En effet, elles ne contiennent aucune trace de résidus toxiques. En revanche, le prix est plus cher : 64,90 euros les 162 couches.

A l'inverse, les marques Love & Green, et Mots d'Enfants d'E. Leclerc, qui ne contenaient aucune substance toxique en 2017, sont pointées du doigt cette année. En cause : le changement de sous-traitants de ces deux marques. "Dans la référence Mots d'Enfants, les analyses ont révélé la présence de composés organiques volatils (COV), une famille de polluants susceptibles de provoquer des irritations de la peau, des muqueuses ou du système pulmonaire", rappelle l'association. En outre, des traces de glyphosate ont été détectées dans les couches Love & Green, mais aussi dans les références Lotus Baby, Pommette (marque Intermarché) et Lillydoo. 

Tolérance zéro. 60 Millions de consommateurs réclame un contrôle plus strict des processus de fabrication des couches-culottes, ainsi qu'une transparence totale sur les fibres et tous les composants utilisés pour les produits au contact des nouveaux-nés. L'association rappelle en effet que les fabricants font figurer la composition complète de leurs couches sur leur site internet, mais ce n'est pas toujours le cas sur les emballages.

Lire aussi