L'élégance affûtée de Givenchy

L'heure est à la nouvelle Lune chez Givenchy. Mardi 23 janvier, la styliste Clare Waight Keller, ex Chloé, a offert son premier défilé à la tête de la maison française, placé sous la protection de l'astre. Décryptage du show haute couture Givenchy printemps-été 2018.

L'élégance affûtée de Givenchy
© Imaxtree.com

Clare Waight Keller a proposé, pour sa première saison chez Givenchyun show haute couture printemps-été 2018 perspicace où la nouvelle venue a manié les contrastes avec grâce. À l'image du travail d'Hubert de Givenchy, les lignes fortes, nettes, structurent le vêtement. Des décolletés en V tranchants, des épaules à l'équerre, des tailles ceinturées offrent une architecture de caractère aux silhouettes. Mais le dialogue avec le flou est roi. Si le tailoring est implacable, c'est pour mieux souligner le détail d'un plissé, la rondeur des plumes, la finesse des broderies de perles. Les cascades et explosions de dentelle créent des allures sculpturales de papillons de nuit qui trouvent leur apogée dans des dos grandioses. La fluidité est aussi là, avec de la soie, une boucle d'oreille rivière de chaines, mais aussi une étonnante apparition de latex dans un trench. Soutenue par une palette très largement noire et blanche, une tension, glamour, nocturne règne sur le catwalk. Le masculin et le féminin s'entremêlent sur des silhouettes où des pantalons épurés accompagnent des tops aériens, mais aussi sur le podium lui-même. Terre inconnue dans la haute couture, le masculin fait son apparition, rock et envoûtant, avec un travail sur les textures entre cuir et broderies. Avec Clare, Givenchy entame une nouvelle ère belle et bien lunaire. 

Et retrouvez l'ensemble des défilés haute couture sur notre espace dédié.