We Love Green : foule de bonnes vibes

Le festival We Love Green a ouvert la saison des shows en plein air. Pendant deux jours, Bjork, Migos, The Internet ou encore Lomepal ont ambiancé le Bois de Vincennes. On vous raconte.

We Love Green : foule de bonnes vibes
© We Love Green

Après la pluie vient le beau temps. We Love Green a comme promis mis du soleil dans le cœur des festivaliers avec des concerts à la hauteur de sa programmation.

Samedi, la scène principale de la Prairie s'est rafraîchie grâce à la pop d'Angèle. L'auteure de la Loi de Murphy et Je veux tes yeux a dévoilé des titres inédits devant un parterre impressionnant pour une petite nouvelle de la scène francophone. Ibeyi a enchaîné sous le chapiteau de la Clairière avec l'énergie qui caractérise les deux sœurs, rejointes par Orelsan pour un titre. Juste à côté, sur la Canopée, Myth Syzer a fait des Bisous à la foule venue acclamer son album tout doux tout neuf. Une mise en jambe, pendant que Juliette Armanet jouait du piano en costume à paillettes, avant le show survolté de Lomepal, face à un public électrisé. Orelsan a posé les bases sans aucun faux pas sur la grande scène, pendant que Jorja Smith séduisait les plus pointus avec sa soul. La soirée est partie en folie grâce aux sons des américains déchaînés de Migos, suivis par le show musicalement coloré de Jamie XX.

Dimanche, les cinq trublions du r&b que sont The Internet sont venus jouer leurs morceaux soul et cosmiques aux accents neptuniens, avant que Bjork émerveille la journée grâce à une scénographie végétale en parfaite adéquation avec le coucher de soleil, pour un moment magique, hors du temps. Deux concerts enchanteurs, que l'on pouvait suivre en toute tranquillité depuis le rooftop We Pique Nique situé face à la scène de la Prairie, alors que Moha la Squale "faisait du sale" à la Canopée. Tyler, the Creator a pris le relais quelques minutes après et a fait sauter les festivaliers, toujours pas épuisés, sur ses punchlines tubesques.

Voir aussi :