Simone de Beauvoir : son manuscrit du Deuxième Sexe publié

L'essai le plus connu de Simone de Beauvoir, "Le Deuxième Sexe", a été publié sous sa forme manuscrite par les Editions des Saints Pères. Textes raturés, tapuscrits corrigés, le coffret tiré à 1000 exemplaires rassemble les brouillons de l'auteure féministe en un bel objet, qui nous entraîne dans les méandres de la pensée de cette incroyable auteure.

Simone de Beauvoir : son manuscrit du Deuxième Sexe publié
© Albert Harlingue/Roger-Viollet

Elle le croyait disparu, mais il a refait surface par le plus grand des miracles. Simone de Beauvoir n'avait pas conservé la version manuscrite du Deuxième Sexe, le livre-manifeste du féminisme, écrit entre 1947 et 1949. Privilégiant l'écriture à la main plutôt qu'à la machine, l'auteure jetait nombre de ses brouillons à la poubelle. Des brouillons qui ont fini par être récupérés par des admirateurs et amis de passage, puis vendus aux enchères. Ces fragments de texte, ainsi que des tapuscrits corrigés, ont été conservés à la Bibliothèque nationale de France (BNF) avant d'être aujourd'hui rassemblés en un coffret publié par les Editions des Saints Pères. Vendu à 180 euros et tiré à un millier d'exemplaires numérotés, le fac-similé regroupe des pages entières de ratures, de sur-écritures ou de corrections du texte qui s'intitulait alors Essai sur la situation de la femme.

La fille adoptive de la compagne de Sartre, Sylvie Le Bon de Beauvoir, ouvre ce coffret avec une préface dans laquelle elle avance : "Combien émouvant , le contact direct avec un manuscrit. C'est comme une peau vivante que l'on touche, avec ses frémissement, ses aveux, ses rétractions." Elle finit par évoquer la plume si particulière – quasiment illisible – de sa mère, que les heureux détenteurs de cette nouvelle édition pourront tenter de décrypter : "La graphie de Simone de Beauvoir est réputée pour sa difficulté, rançon de son feu, de sa rapidité extrême." Si le fac-similé s'adresse d'abord aux collectionneurs, il permet d'entrevoir le cheminement et la construction du raisonnement de cette féministe aguerrie. Leïla Slimani, prix Goncourt 2017, qui a rédigé la postface de l'édition, l'explique ainsi : "On voit une conscience s'éveiller sous nos yeux et nous entraîner avec elle, par la force de la pensée. Un dialogue s'installe." Un beau livre qui offre une place de choix à Simone de Beauvoir et à son œuvre. 

© Editions des Saints Pères

Voir aussi :