Qui est Mary Shelley, la mère de Frankenstein ?

Elle Fanning prête ses traits à Mary Shelley, la créatrice (tristement) méconnue de Frankenstein mise à l'honneur dans le nouveau film de Haifaa Al-Mansour, en salles le 8 août. Qui était cette jeune femme de lettres au destin romanesque qui a scandalisé ses contemporains ?

Qui est Mary Shelley, la mère de Frankenstein ?
© Pyramide Distribution

La vie de Mary Shelley est portée à l'écran dans le nouveau film de la Saoudienne Haifaa Al-Mansour, en salles le 8 août. L'occasion d'en savoir davantage sur cette romancière révolutionnaire du XIXe siècle, qui est surtout connue pour avoir créé le personnage – désormais mythique – de Frankenstein.

Rencontre décisive

Mary Shelley, née Mary Wollstonecraft Godwin, voit le jour à la fin du XVIIIe siècle, dans un faubourg de Londres. Elle grandit dans une famille d'intellectuels :  son père n'est autre que le philosophe et romancier William Godwin, quand sa mère, décédée onze jours après avoir mis sa fille au monde, est la philosophe féministe Mary Wollestonecraft, auteure de la déclaration des Droits de la femme en 1792. La jeune Mary bénéficie d'une bonne éducation : son père lui fait l'école à la maison, l'emmène à la bibliothèque et lui ouvre les portes de son cercle d'amis écrivains. Parmi eux, figure le jeune poète Percy Bysshe Shelley, 22 ans, qui ne va pas tarder à conquérir la jeune Mary, alors âgée de 17 ans. Problème : il orône l'amour libre et surtout marié. William Godwin s'oppose à cette relation. Qu'importe ! Ils vivent leur passion, voyagent aux quatre coins de l'Europe, et font fi des critiques de leurs contemporains scandalisés par cette romance. Ensemble, ils vivent la mort de leur première fille, née prématurée en 1815, avant d'accueillir un garçon, William, l'année qui suit.

La naissance de Frankenstein

En mai 1816, Mary, Percy et leur fils partent en villégiature avec leur ami le poète Lord Byron, à la villa Diodati dans la commune genèvoise de Cologny, au bord du lac Léman. Âgée de 18 ans, c'est là que Mary Shelley va concevoir le personnage de Frankenstein et débuter l'écriture de Frankenstein ou le Prométhée moderne. Dans le même temps, la demi-sœur de l'auteure, Fanny, se suicide, ainsi que la femme de Percy. Celui-ci et Mary se marient en décembre 1816. En janvier 1818, Frankenstein est enfin publié. Cette œuvre de science-fiction est résolument avant-gardiste pour son époque. Publié anonymement, le livre comporte une préface signée par Percy Shelley et est dédié à William Godwin : de quoi tromper la critique, alors élogieuse, qui pense que Percy en est l'auteur. Lorsque la vérité est découverte, les critiques littéraires déplorent qu'une femme ait pu rédiger ce roman et regrettent qu'elle ait oublié "la douceur inhérente à son sexe", comme l'écrit le British Critic.

La même année, les Shelley, croûlant sous les dettes, décident de prendre un nouveau départ et s'installent en Italie avec leur enfants et leur fils Percy Florence, né en 1819. Mary fait une fausse couche en juin 1822 et frôle la mort tellement elle perd du sang. Le 8 juillet 1822, Percy prend la mer... et n'en revient jamais : son corps est incinéré à la manière antique sur la plage de Viareggio, en présence de Lord Byron et Leigh Hunt, un ami écrivain de Percy. Ce dernier récupère le cœur de Percy, qui n'a pas été détruit par les flammes. Il sera retrouvé en 1851 à la mort de Mary Shelley par son fils, Percy Florence, seul survivant de la fratrie, dans les affaires de sa mère, avec des mèches de cheveux de ses enfants décédés. Percy Florence sera quant à lui enterré aux côtés de ses parents, avec le cœur de son père. Belle manière de boucler la boucle.

Voir aussi :