Mariée de force à son violeur, une Marocaine défigurée pour avoir demandé le divorce

Il y a un an, Khaoula,17 ans, avait été contrainte d'épouser son violeur. La jeune femme a été violemment agressée samedi 8 novembre 2014, à Marrakech, par son mari pour avoir demandé le divorce.

maroc  agression viol
© Copie d'écran du site Al Akhbarm

"Je te jure que personne ne t'épousera après moi", aurait déclaré le mari de Khaoula. Cette jeune Marocaine de 18 ans, qui avait dû se marier avec son violeur l'an dernier, a été violemment agressée par son époux après avoir demandé le divorce, ont déclaré des médias marocains.
Selon le site de l'hebdomadaire Tel Quel, l'homme aurait défiguré Khaoula à l'aide d'une lame de rasoir. D'après un responsable local de l'Association marocaine des droits humains (AMDH), la jeune femme est "défigurée" et souffre de "multiples entailles". Hassan Lagbouri, un médecin de l'hôpital Ibn Tofail de Marrakech a expliqué à la chaîne nationale Al-Oula que la victime a reçu "une cinquantaine de coups au visage et une vingtaine sur ses mains et ses bras".
Ce cas rappelle une affaire similaire qui avait choqué le Maroc en mars 2012. Amina Filali, âgée de 16 ans, s'était suicidée après avoir été obligée de se marier avec son violeur. Depuis, le Parlement a amendé l'article de loi qui autorisait un violeur à échapper à la justice s'il épousait sa victime mineure. Au Maroc, le nombre de mariage de mineures ne cesse d'augmenter : il a atteint 35 000 cas en 2013 contre moins de 20 000 en 2003.

Lire aussi :

marocaine dã©figurã©e capture d'ã©cran du site alakhbar
Une jeune marocaine a été agressée par son mari, qui l'avait violé. © Copie d'écran du site Al Akhbar