En permission, il tue sa femme à la hache

Condamné à une peine de prison pour violences conjugales, un homme en permission de sortie est retourné chez son épouse pour la tuer.

Condamné pour violences conjugales, il tue sa femme à la hache
© Fotolia

À Caluire, dans le Rhône, un homme de 49 ans incarcéré pour des violences sur sa femme est retourné au logement de son épouse de 41 ans pour la tuer à la hache. Il avait obtenu une permission de sortie, elle est décédée des suites de ses blessures (à la tête et au coude) mercredi 21 mai. La hache a elle été retrouvée près du corps.
Un fait divers dramatique qui relance le débat sur la loi Taubira, censée développer les alternatives à la prison. Patrice Ribeiro, le secrétaire général du syndicat de policiers Synergie-Officiers affirme : "C'est une affaire emblématique de ce qui, malheureusement, se généralisera avec le système Taubira où la prison doit devenir l'exception". Il estime que l'"on accorde des aménagements de peine à des détenus sans évaluer vraiment leur dangerosité, faute de moyens sérieux, sans suivi réel, et après on va nous expliquer que ce n'est la faute de personne, que la justice a fait un pari sur la réinsertion. Un pari qui expose la vie d'une femme de 41 ans que la justice n'a pas su protéger".
L'homme se trouvait à la terrasse d'un café, à Lyon, quand la police l'a arrêté. Il venait de s'accuser du meurtre de sa femme et a été incarcéré à la prison de Lyon-Corbas.
L'assassin présumé purgeait une peine de sept mois d'emprisonnement pour des faits de violences conjugales et selon une source policière, avait juré, s'il sortait, de recommencer.