Christophe Naudin Le phénomène des cyber-prédateurs sexuels

Christophe Naudin, criminologue, revient pour nous sur le problème des rencontres pédophiles sur Internet. Les amours virtuelles sont plus dangereuses encore dans un contexte de vulnérabilité adolescente.

Pour Gail Abarbanel, Fondatrice de la Rape Foundation, une organisation d'aide aux victimes de viol : " Le film Trust dresse le portrait saisissant d'un délinquant sexuel et de sa capacité à tromper, manipuler et exploiter la curiosité naissante pour la sexualité, tout à fait normale, d'une jeune adolescente, ainsi que son romantisme, son besoin d'être acceptée et de s'affirmer, et la confiance qu'elle place dans l'amitié". Pour la famille, il ne suffit plus d'installer des logiciels de contrôle parental ou de placer les ordinateurs dans une pièce fréquentée pour garder leurs enfants loin du danger....  

trustaffiche 250 360
Affiche du film © Metropolitan Filmexport

Les "agresseurs du Web" sévissaient-ils d'une autre manière avant la création des réseaux sociaux ?
La pédophilie n'est pas un phénomène nouveau. Il a toujours existé dans de nombreuses sociétés. Pedo, (paidos) élément savant en grec signifie "petite, jeune personne" ou "enfant", la pédophilie est donc l'attirance vers des jeunes enfants. Etymologiquement, une jeune femme pédophile avait toutes les qualités pour être nourrice ou préceptrice. Ce n'est qu'à partir du XXe siècle que ce mot a pris un sens péjoratif et négatif. La notion de pédophilie telle que nous l'entendons en Occident n'existe pas dans d'autres civilisations, comme en Asie par exemple (Thaïlande, Extrême-Orient) ou en Afrique (Congo, Cameroun, Rwanda). Les relations sexuelles avec des mineurs sont considérées comme normales et pas comme des infractions criminelles. Pourquoi ? Déjà parce que nous n'avons pas le même sens de la majorité. Cette limite a été fixée arbitrairement par le législateur, mais elle diffère selon les pays 18 ans chez nous, 21 chez d'autres. Deuxièmement, dans les civilisations primitives, la majorité est atteinte dès que les femmes sont réglées. Or, l'âge des premières menstruations varie selon les femmes... pendant longtemps, il a été exigé des femmes une virginité absolue avant le mariage, une pression insupportable et stupide. Les relations sexuelles étaient imposées, quand ce n'était pas le partenaire. La civilisation moderne, dite occidentale, a une autre vision de la sexualité. Les relations doivent être consenties, et les jeunes filles doivent prendre leur temps pour apprendre à découvrir leur corps. De nombreuses personnes ont donc été pédophiles dans l'histoire, soit de façon hétérosexuelle, soit de façon homosexuelle. Aujourd'hui, à l'inverse de ce que beaucoup pense, notre morale est certainement plus chaste que ce qu'elle était dans le passé.

Quel est le profil de ces nouveaux criminels ?

trustfilles 250 180
Image du film Trust © Metropolitan Filexport

Souvent, le pédophile d'aujourd'hui a eu des relations insatisfaisantes au début de sa sexualité. Il va donc utiliser son pouvoir d'adulte, son charisme et sa maturité, pour obtenir d'un enfant (plus naïf, moins méfiant) ce qu'il n'est pas capable de demander à une femme adulte. L'enfant se construit en reproduisant ce que font les adultes, donc ils sont souvent ouverts à toutes les expériences. Parmi les pédophiles –hétéro ou homo-, dans tous les cas, on trouve des personnes n'ayant pas une sexualité épanouie. Ce sont souvent des voyeurs compulsifs qui ont besoin de l'image pour jouir. En général, la pédophilie peut commencer à partir de 23/25 ans sur des petits enfants, (heureusement rare et dans 90% des cas homosexuelle), mais elle est beaucoup plus déterminante à partir de 30/35 ans jusqu'à 50 ans et s'exerce sur des adolescents (hétéro et homo).

Les femmes peuvent également être pédophiles (dans 90% des cas hétérosexuelles), notamment quand elles ont des relations avec des jeunes gens de moins de 15 ans, ce qui n'est pas si rare. C'était beaucoup plus fréquent au Moyen-Âge, sans même parler de l'antiquité. Le fantasme était de faire découvrir à un jeune ado les prémices de la sexualité, afin d'en profiter soi-même. N'oublions pas que beaucoup de jeunes femmes étaient abandonnées une dizaine d'années pendant les périodes des croisades, terrible époque des ceintures de chasteté. Cette forme de pédophilie féminine a presque disparu aujourd'hui, en raison de l'exigence que peuvent avoir les femmes vis à vis de leurs partenaires. Attention, les femmes pédophiles ne sont pas des "cougars", ces dernières cherchent simplement des hommes objets plus jeunes qu'elles d'environ 15 ou 20 ans, parce que plus vigoureux en principe, mais des hommes accomplis.

Quelle est la technique d'approche des cyberpédophiles ?
Systématiquement le Net. Il faut bien comprendre que c'est le nouveau moyen de rencontre d'une grande majorité de personnes aujourd'hui. Et c'est parfaitement honorable. On peut rencontrer quelqu'un près de chez soi, mais aussi quelqu'un très éloigné. Le manque de temps empêche les gens de sortir. Pour une majorité de personnes, c'est moins dangereux et plus anonyme. Mais, la Toile permet aussi de se cacher, et d'utiliser un pseudonyme et une fausse identité. L'imposteur homme ou femme, se fait alors passer pour un autre ou une autre. L'idée est évidemment de plaire à l'autre, donc de lui dire ou de lui montrer ce qu'il a envie d'avoir. Il ne s'agit plus d'une relation honnête de séduction, mais d'une relation calculée avec un objectif de prédation : avoir des relations sexuelles interdites avec un mineur.

Souvent le pédophile demande à sa victime de lui envoyer des photos, ce qui est normal dans une relation. Pas forcément des photos à caractère sensuel ou sexy chic, mais des demandes bizarres avec un accessoire ou une connotation scatologique. Cela ressemble à des jeux fous, à des paris stupides d'adolescents ; c'est malheureusement beaucoup plus grave.

On ne connait pas de perversité pédopornographique chez les femmes. Aujourd'hui, de plus en plus de femmes assument le voyeurisme et l'exhibition entre adultes sans frustration (comme une nouvelle expérience sexuelle), cependant la majorité des voyeurs frustrés restent des hommes.

Quelle est la parade policière?
Il n'y a pas de parade policière possible sans dénonciation des infractions potentielles. La responsabilité en incombe aux parents. Une fois informée, la Police peut mettre en place des stratégies de surveillance. C'est le même principe que pour les recherches terroristes. Reste à savoir si l'auteur présumé des faits est réellement amoureux d'une jeune fille, ou s'il applique une stratégie de prédation. Une personne honnête aura généralement un ordinateur et une connexion non protégés, un prédateur utilisera de nombreux serveurs à l'étranger comme saute-mouton afin d'éviter toute identification.

Comment, selon vous, protéger les enfants ?
C'est extrêmement compliqué, mais voici quelques conseils.

 - Ne jamais couper brutalement la relation sur le Net. L'interdiction d'utiliser un ordinateur ne sert à rien, car l'enfant trouvera partout d'autres façons de se connecter. De plus, les enfants maitrisent souvent mieux que les parents l'informatique et la téléphonie. Il faut donc parler avec votre enfant, obtenir de l'information, et la transmettre en déposant une plainte circonstanciée (pas une main courante), à condition d'être certain que l'auteur des faits a plus de 18 ans.

  - Le BEFTI (brigade d'enquêtes sur les fraudes aux technologies de l'information) va être saisi, et mettre en surveillance votre enfant, vos machines, (c'est le prix à payer) afin de remonter jusqu'à l'interlocuteur. De là, une forme de perquisition numérique est possible dans certains cas, ce qui va permettre d'obtenir de l'information concernant le ou la mise en cause. Si les faits d'abus de confiance, de harcèlement ou de tentative de viol (inciter un enfant de moins de 15 ans à avoir des relations sexuelles avec un adulte) sont avérés, le dossier sera transmis au parquet pour action et traitement.

 - Ne jamais informer votre enfant de votre intention de dénoncer les ou les mises en cause. Il ne le comprendrait pas et considérerait votre action de protection comme une trahison. De plus, il se confierait au pédophile qui dès lors mettra en œuvre des stratégies encore plus efficaces pour se protéger. Essayer de le convaincre d'arrêter cette relation est illusoire, car un ou une adolescente essaye toujours d'aller au bout de ses expériences. L'idée est que l'abandon vienne du pédophile.

L'exercice de la violence sur le pédophile est une méthode très efficace, mais totalement illégale ! Elle peut donc se retourner contre vous. Le problème est d'être totalement sûr et certain d'avoir identifié la bonne personne. Sans aveu, ou sans preuves matérielles (des données informatiques peuvent être une preuve), c'est extrêmement compliqué.

  - Interdire ne fonctionne pas. Tachez d'éduquer votre enfant à surfer, en lui expliquant qu'il ne doit jamais donner de détails sur sa vie, votre lieu d'habitation (surtout si c'est un petit village), le nom de l'école, le nom des professeurs, etc. Je sais c'est déjà dur de lui demander de descendre la poubelle, mais les meilleurs apprentissages se font par la répétion, et le collationnement par l'inénarrable : "Je sais !!!...Tu me l'as déjà dit cent fois". A partir de ce moment-là, le message a atteint le paléo-cortex de votre ado; Vous pouvez a peu près être tranquilles.


Dans quelle mesure les adolescentes sont-elles particulièrement sensibles à ces hommes d'âge mûr ?
Certains hommes d'âge mûr fantasment encore sur la virginité. Ce n'est donc pas tant des adolescentes qu'ils recherchent, mais des femmes qu'ils considèrent comme intactes.

De leur côté les adolescentes, même si elles ne sont pas vénales heureusement, recherchent un jeune homme qui a une capacité financière plus forte qu'un ado économisant les centimes sur la monnaie du pain qu'il achète pour ses parents. L'aisance et la facilité impressionnent, la maturité face aux situations difficiles fascine. Quand l'adolescente va faire part de ses problèmes relationnels avec sa copine Kevina, qui sort avec Justin, l'ex de Sidonie, etc. cela ne peut pas intéresser un adulte, sauf à penser qu'il ait des arrières pensées. Payer une séance de cinéma, ou inviter sa belle au fast food du coin est facile et peu onéreux. Le danger, c'est que souvent l'adolescente ignore la loi concernant les relations sexuelles, elle est donc consentante et son chevalier servant n'essaye pas de la détromper. La différence d'avec sa victime, c'est que le pédophile qui a forcément plus de 18 ans, est sous le coup du principe légal "Nul n'est censé ignorer la loi" (nemo legem ignorare censetur) précepte du droit romain que la pensée juridique et politique moderne admet toujours comme l'un de ses principes les plus incontestables.

 


3197
Portrait © Christophe Naudin

Christophe Naudin

Christophe Naudin est criminologue, docteur de la Sorbonne, chercheur au Département de Recherche sur les Menaces criminelles Contemporaines (DRMCC) de l?Université Paris II Panthéon-Assas. Spécialiste de la sûreté et de la protection du transport aérien ainsi que de la criminalité identitaire, il est également consultant international, formateur pour la police nationale et la gendarmerie nationale, et a en charge la formation de divers corps publics ou privés en France comme à l'étranger.