Vidéo : une fille drague dans la rue, macho ?

Une journaliste a dragué des hommes dans la rue (en caméra cachée) pour tenter d'ouvrir les yeux des hommes (et des femmes !) sur la question du sexisme au quotidien. Décryptage.

Vidéo : une fille drague dans la rue, macho ?
© Capture d'écran vidéo The Guardian

"Hey mademoiselle", "T'as pas un 06 ?", "Sexy !"... Ah, toutes ces petites phrases que l'on s'est (plus ou moins) habituées à entendre en marchant dans la rue...
Lorsqu'un homme nous lance "Vous êtes charmante", on peut être flattées. Lorsque, non content d'avoir eu la réponse ou la réaction qu'il attendait, il poursuit par un "sale pute", on l'est tout de suite un peu moins. Par ailleurs, la frontière entre le sexisme et la drague est parfois mince.
Et si c'était aux hommes que ça arrivait ? Si c'était eux, que l'on alpaguait dans la rue ? Qu'est-ce que cela leur ferait ? Comment réagiraient-ils ? C'est ce que Léah Green, journaliste pour The Guardian, a voulu savoir.
Pour ce faire, elle s'est filmée en caméra cachée en train d'interpeller des hommes dans diverses situations du quotidien. On la voit donc demander à des inconnus s'ils veulent coucher avec elle, ou klaxonner des mecs qui passent en leur criant "Sexy !". Aux hommes auxquels elle demande de "montrer leurs fesses", ces mignons lui répondent "Vous allez bien ?" ou encore "Vous avez un problème ?".
Le contraire, pourtant, n'étonne personne. Pas même nous, les femmes.

La surprise et l'étonnement de ces hommes nous rappelle que nous ne réagissons même plus lorsque de telles choses nous arrivent, lorsque ces petites remarques inappropriées nous sont lancées. Or si nous (les femmes) sommes parfois embarrassées voire effrayées, nous ne sommes en revanche jamais étonnées. Avec cette vidéo, les hommes peuvent eux réaliser le poids et l'impact de leurs mots (qui peuvent s'avérer intimidants ou grossiers) lorsqu'ils sont prononcés par une femme.
Leah Green, au lieu de s'insurger comme une féministe enragée, a donc ici préféré tourner sa vidéo de manière comique. Castigat ridendo mores ?

Pour sa vidéo, Leah Green s'est inspirée de situations réelles racontées par des femmes sur le blog Everyday Sexism Project, dont le but est de dénoncer le sexisme quotidien et anodin que les femmes sont amenées à subir.
Est-ce le seul moyen d'amener les gens à réfléchir sur le sexisme de tous les jours ?