Cinéma: les salaires bientôt plafonnés

Le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) a lancé une initiative visant à limiter le salaire des stars, des réalisateurs et des scénaristes. L'établissement public a décidé de refuser de financer des projets de films si le cachet d'un acteur ou d'une actrice est trop important.

salaire cinéma acteur
© JDD SIPA

Est-ce la fin des acteurs aux salaires mirobolants ? Peut-être. Le CNC a décidé d'instaurer une limite à sa politique financière concernant le cachet des comédiens, réalisateurs et scénaristes. Si celui-ci dépasse un certain pourcentage du budget total du film, les aides n'arriveront pas. Pour les longs-métrages d'un montant de 7 à 10 millions d'euros, la rémunération la plus élevée ne pourra pas excéder 5% du devis. Les salaires doivent également être plafonnés à la modique somme de 990 000 euros pour que le film puisse recevoir l'aide au financement du CNC. C'est la première fois que l'organisme prend ce genre de mesure.
Le problème des salaires du cinéma avait été mis en lumière par le producteur Vincent Maraval en 2012, dans une tribune publiée dans Le Monde : "Pourquoi est-ce qu'un acteur français de renom, qu'il se nomme Vincent Cassel, Jean Reno, Marion Cotillard, Gad Elmaleh, Guillaume Canet, Audrey Tautou, Léa Seydoux, touche pour un film français - au marché limité à nos frontières - des cachets allant de 500 000 à 2 millions d'euros, alors que, dès qu'il tourne dans un film américain, dont le marché est mondial, il se contente de 50 000 à 200 000 euros ?".
En France, les acteurs les mieux payés sont Dany Boon, Gérard Depardieu, Catherine Frot, Gad Elmaleh et Alain Chabat. Si ces plafonds devraient modifier le nombre de zéros sur les chèques, le cinéma français n'aura pas de mal à trouver des financements extérieurs, auprès des chaînes de télévision par exemple.

dany boon jdd sipa
Dany Boon est l'acteur le mieux payé en France © JDD SIPA