Isabelle Kocher, première patronne du CAC 40 ?

Girl-power à la Bourse ? GDF-Suez a nommé Isabelle Kocher directrice générale déléguée lors d'un conseil d'administration. Cela fait de cette agrégée de physique et maman de 5 enfants, la favorite légitime pour succéder à Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace, organisme de représentation des marchés financiers français.

Isabelle Kocher CAC 40
© Aurelien Meunier SIPA

Isabelle Kocher a été nommée, mardi 21 octobre 2014, numéro deux de GDF-Suez. A 47 ans, l'ancienne directrice financière du groupe, est officiellement devenue directrice générale déléguée en remplacement de Jean-François Cirelli. Elle devient alors la favorite pour succéder à l'actuel PDG du groupe, Gérard Mestrallet, ce qui ferait d'elle la première femme patronne d'une entreprise du CAC 40.
Diplômée de l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm et ingénieur des Mines, Isabelle Kocher a rejoint le groupe Suez après un passage en tant que conseillère industrie au cabinet du Premier ministre Lionel Jospin. Mariée et mère de cinq enfants, elle est parvenue à concilier de façon exceptionnelle vie professionnelle et vie de famille. Entre 2007 et 2011, celle qui brisera peut être bientôt le plafond de verre (de titane?) a pris les rênes de Lyonnaise des Eaux.
Le conseil d'administration a voté à la quasi-unanimité sa nomination. La voix manquante est celle de l'administrateur de la CGT qui n'a pas participé au vote. Isabelle Kocher a été recommandée au comité des nominations par le cabinet de recrutement Egon Zehnder, chargé de sélectionner les candidats à la succession de l'actuel PDG. Le mandat de celui-ci, qui s'achève en mai 2016, ne pourra pas être renouvelé car Gérard Mestrallet aura atteint la limite d'âge fixée à 67 ans.
La décision du conseil d'administration prendra effet le 12 novembre. Une avancée en perspective dans la parité homme-femme en entreprise.

isabelle kocher meunier aurelien sipa
Isabelle Kocher a été nommée numéro deux de GDF-Suez. Elle pourrait être la première femme patronne du CAC 40. © Meunier Aurelien SIPA