Carla Bruni-Sarkozy, de la diva à la mamma Adieu glamour ?

Fin 2012, Carla Bruni-Sarkozy change à nouveau de style : l'Italienne bourgeoise-bohême se mue en "Française moyenne". Sa priorité ? S'occuper de son bébé. Son credo ? "Un vieux chandail, il n'y a que ça de vrai!". Son dressing est celui d'une épouse dévouée à son foyer. Pull col-boule informe, pantalon en velours côtelé et manteau de laine, Carla traîne un style pilou que n'aurait pas boudé Bridget Jones. Et comme la blondinette boulotte, Carlita se confie avec humilité sur ses kilos en trop...

Good-bye escarpins

De la même manière, elle ne fait plus d'ombre à son petit mari. Fini les talons aiguilles qui accentuent la menue silhouette de Nicolas Sarkozy ! La jeune maman a trouvé d'autres chaussures à son pied : les sleepers, des mocassins aux allures de charentaises.
"Madame-tout-le-monde", Carla doit jongler entre Giulia, née le 19 octobre 2011, qu'elle a longuement allaité qui régurgite sur son épaule (contrariant sur un cachemire Bompard) et Aurélien (10 ans), l'aîné qu'il faut conduire à l'école, au judo, au foot...
Pour prendre le métro" incognito et "assister à des concerts" sans piquer la vedette au chanteur, notre musicienne met "une perruque". "Ainsi, personne ne me reconnaît. On vient encore de fouiller mon sac au musée", a-t-elle révélé.

Vade retro mascara

Côté mise en beauté, Carla Bruni-Sarkozy se présente, sans fards. Elle pense maintenant à son bien-être et cela passe par la tendance "nude". Impressionnante de naturel lors de ses apparitions publiques, l'ancienne première dame ose le zéro maquillage.
Les médias soulignent ses courbes, lancent des rumeurs, s'acharnent et la blessent ? Carla encaisse. Jouer les stars et attirer les regards, elle en a marre.
Sa fille chérie et la fin du mandat de son époux ont changé la donne et transformé la diva en madone.

 

nicolas sarkozy et carla bruni dans les locaux de tf, le 15 février 2012.
Nicolas Sarkozy et Carla Bruni dans les locaux de TF, le 15 février 2012. © LIONEL BONAVENTURE / POOL/EPA/MAXPPP

Sommaire