Putain de bonne nouvelle: les gens grossiers sont les plus cultivés

Langage de charretier n'est pas synonyme de pauvreté de vocabulaire. Deux empafés de psychologues américains viennent de démontrer que ceux qui abusaient des jurons avaient des capacités intellectuelles plus élevées.

Putain de bonne nouvelle: les gens grossiers sont les plus cultivés
© Fotolia

Lexique ta mère. Vous avez tendance à utiliser un registre fleuri et ne vous privez jamais d'une bonne vieille insulte quand le cœur vous en dit ? Voilà l'étude What The Fuck qui va vous encourager à utiliser blasphèmes, invectives et autres vitupérations à gogo.
Selon Timothy Jay et Kristin Janschewitz, dont les travaux ont été publiés dans la revue Language Sciences : l'emploi abusif de mots vulgaires serait "un indicateur sain du développement des capacités verbales".
"Nous ne pouvons pas faire autrement que de juger les autres sur la base de leur discours. Malheureusement, quand on en vient aux tabous du langage, une hypothèse communément admise est que les gens qui jurent sont paresseux, n'ont pas les termes adéquats, manque d'éducation, voire n'ont tout simplement aucun contrôle, aucune maîtrise d'eux-mêmes ", expliquent les deux chercheurs de l'Université des Arts Libéraux du Massachussetts.
Afin d'évaluer la pertinence de ce postulat, des étudiants étaient invités à prononcer un maximum de grossièretés durant 60 secondes. Par la suite, les scientifiques leur ont demandé de nommer le plus d'animaux possible pendant une minute également. Et pour une fois, dans les résultats, hommes et femmes sont à égalité : ceux qui professent le plus d'imprécations connaissent aussi le plus grand nombre de noms d'oiseaux (et autres animaux).
"Bachibouzouk, moule à gaufre, ornithorynque, patachon, raclure, savon à culotte…", vous voilà désinvolte et remontée à bloc ? Attention cependant à ne pas pousser mémé dans les orties : l'abus de propos imagés "témoigne d'une moindre ouverture aux nouvelles expressions, de l'existence de névroses et d'un caractère personnel moins bienveillant", peut-on lire dans les conclusions.
Sacrebleu, diantre, jarnicoton, vertuchou : on ne m'y reprendra plus !

Putain de bonne nouvelle: les gens grossiers sont les plus cultivés