Lynchées pour avoir eu des relations sexuelles hors mariage

Dans la province d’Aceh en Indonésie, des femmes soupçonnées d’avoir eu des relations sexuelles hors mariage ont été lynchées en public.

© Twitter@soniabouzas

Le chemin est encore long en matière de lutte contre les violences faites aux femmes en  Indonésie. D’après Le Daily Mail, dans la province d’Aceh, située au nord de l’île de Sumatra, des femmes ont été battues en public à coups de bâtons, devant la mosquée de Banda Aceh. La raison de ce déchaînement de violence ?  Les relations sexuelles qu’auraient eues ces indonésiennes, alors qu'elles ne sont pas mariées. Dans cette région, où les lois de la charia sont appliquées depuis 2001, elles étaient trois à subir ce châtiment, aux côtés de 14 hommes, accusés eux aussi d’avoir enfreint les règles dictées par le Coran. Des lois supposées garantir une certaine moralité mais qui ne reflètent pas l’islam modéré, pratiqué par la majorité de la population indonésienne. Dans cette province, l’alcool, les relations homosexuelles, le jeu et toute démonstration d’affection en dehors du mariage sont interdits, au risque pour les imprudents d’être lynchés en public, ce qui arrive régulièrement à Aceh.              
Ce n’est en effet pas la première fois que les projecteurs sont braqués sur l’île de Sumatra à cause du sort qui y est réservé aux femmes. En 2013, déjà, un scandale avait secoué le pays quand un responsable du district sud de l’île avait demandé à ce que les jeunes filles passent des tests de virginité obligatoires au lycée pour obtenir leur bac.

Voir aussi :