Baignade autorisée en burkini, mais interdite... en string !

Les parcs d’attractions aquatiques français n’appliquent pas tous le même règlement concernant les tenues autorisées pour la baignade. Dernièrement, les prescriptions du Center Parcs des "Bois-Francs" en Normandie, qui autorise le burkini mais prohibe le port du string, ont fait des vagues…

© Kzenon

Une polémique concernant la politique des parcs aquatiques français à propos des tenues de piscine appropriées a été lancée par un militant Front national, Thierry Devige, le 22 juillet dernier. Sur son compte Twitter, il a posté une photo du panneau signalant aux  vacanciers les "tenues appropriées" et "non autorisées" pour la piscine du parc aquatique Center Parcs des "Bois-Francs", situé en Normandie.
On découvre, avec surprise, que le string, le paréo et le short de bain en dessous du genou pour les hommes sont interdits, alors que le burkini est autorisé. Le burkini est une combinaison intégrale réalisée en lycra, polyamide et élastane (une matière similaire à celle d'un maillot de bain, donc) et qui ne laisse apparaître que le visage, les mains et les pieds afin que les femmes de confession musulmane orthodoxe puissent se baigner en respectant les exigences vestimentaires de leur religion.  
Thierry Devige soulève donc la polémique concernant la législation en France. En effet, les piscines municipales sont soumises à un même règlement édicté par la mairie alors que les groupes privés, à l’image de Center Parcs, de l'Aquaboulevard à Paris ou de l'Aqualand de Fréjus sont libres de décider de leur propre règlement. Les parcs aquatiques de Port Leucate ou l’Aqualud du Touquet autorisent eux aussi le burkini.
A la suite de ce début de scandale, le groupe Center Parcs a réagi sans trop se mouiller dans ses réponses officielles. Il met en avant le fait que le burkini est adapté pour aller dans l’eau et que les règles d’hygiène sont donc respectées. Quant au "short de bain en dessous du genou", qui n'est pas autorisé, tout dépendrait de la matière dont il est composé...
Quand on sait que plusieurs hôtels de la ville côtière d'El Jadida au Maroc ont interdit le port de la combinaison intégrale à leurs clientes musulmanes, ce règlement intérieur de certains établissements français étonne d’autant plus.

 Voir aussi :