Les femmes pasteurs peaufinent leur look

La styliste suédoise Maria Sjödin a décidé de créer des vêtements pour les femmes pasteurs. Depuis plus de dix ans, elle connait un franc succès. Et pour cause: quand il s'agit de faire attention à leur apparence, les femmes pasteurs ne se font pas prier.

© Capture d'écran Journal du Net

Ah, la mode. Si nous n’avons qu’à franchir la porte d’une boutique pour faire du shopping et renouveler notre garde-robe, on imagine que certains corps de métiers soumis au port de l’uniforme n’ont pas la même liberté. C’est notamment le cas des pompiers, des infirmiers… ou encore des femmes pasteurs. Mais alors, où vont ces dernières pour acheter de nouveaux vêtements ?
En Suède, dans un petit village de la banlieue de Stockholm, la question ne se pose plus. Les femmes pasteurs se rendent dans l’atelier de Maria Sjödin, où cette styliste de 46 ans crée et vend des habits conçus spécialement pour elles. Elle est l’une des pionnières dans ce domaine. Le style de la collection, baptisée "Casual Priest" ("Prêtre décontracté"), reste évidemment sobre mais la couturière se permet quelques fantaisies, comme des manches trois-quarts ou des poignets mousquetaires. D’abord vendues sur catalogue, ses créations sont maintenant disponibles en ligne et les tenues existent en différentes couleurs, selon la fonction occupée par les femmes qui les portent.
Maria Sjödin souligne que ses créations sont "faites et pensées pour les femmes". Une attention particulière qu’apprécient les principales intéressées. Beatrice Lönnquist, pasteur dans la capitale suédoise, déplore que les "autres vêtements (de pasteur) soient des vêtements pour homme, mal coupés pour les femmes". Avec les créations de Maria, les 2 086 femmes pasteurs du pays ont trouvé ce dont elles avaient besoin.
La styliste s’est lancée dans cette aventure en 2002. Elle ne vient pas d’un milieu religieux mais l’idée lui est venue après avoir rencontré une fille pasteur qui se plaignait de ne pas trouver de vêtements dans lesquels elle se sentait bien. La créatrice réalise alors un T-shirt à col romain. La cliente le montre à ses collègues et le succès survient. La collection créée depuis est régulièrement mise à jour avec de nouveaux modèles et de nouveaux tissus. Récemment, Maria a même lancé une ligne pour hommes.
La créatrice est fière de sa réussite et estime avoir monté son affaire au "bon moment" : "J'ai fait quelque chose dont on avait vraiment besoin. […] Je transmets un sentiment d'un prêtre moderne dans une société moderne".  Maria Sjödin a aujourd’hui 4 000 clients, partout dans le monde. Ses créations sont produites en Suède, au Portugal et un atelier ouvrira bientôt en Italie. Le Pape, au Vatican, cédera-t-il à la tentation fashion ?

© Cature d'écran Le Journal du Net - AFP